Banque de dépannage linguistique

Foire aux questions

  1. La BDL est un répertoire d’articles répondant à des questions d’ordre linguistique, rédactionnel et communicationnel (grammaire, orthographe, syntaxe, vocabulaire, emprunts, féminisation, correspondance, etc.). Les articles sont écrits dans un but pédagogique par des spécialistes de l’Office québécois de la langue française.

  2. La BDL s’adresse d’abord à toutes les Québécoises et à tous les Québécois soucieux d’utiliser un français juste et approprié à leurs besoins communicationnels, mais elle présente un intérêt pour quiconque en francophonie partage cette préoccupation.

  3. Non, la BDL traite de la langue française en général, même si les explications qui y sont données contribuent à l’élaboration d’une norme du français au Québec. Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter la politique éditoriale de la BDL.

  4. Non, la BDL est un outil pédagogique traitant principalement des difficultés du français. Toutefois, des mots et des expressions de la langue générale peuvent y faire l’objet d’articles. Par exemple, un mot peut y être traité parce qu’il est parfois employé dans une tournure pléonastique, parce qu’il présente des sens très proches de ceux d’un autre mot avec lequel il est souvent confondu, etc.

    Il existe un dictionnaire spécialisé produit par l’Office québécois de la langue française, Le grand dictionnaire terminologique (GDT). Comme la BDL, cet outil est diffusé gratuitement sur le Web. Le GDT présente, sous forme de fiches, des termes français et anglais du vocabulaire technique et scientifique. Par exemple, si vous vous demandez quel est le meilleur mot pour désigner un concept particulier en finance, ou encore quel est l’équivalent français d’un terme anglais employé en informatique, vous trouverez probablement une réponse à votre question dans le GDT.

  5. Des milliers d’articles sont diffusés dans la BDL, et cette dernière est en constante évolution. La liste des articles de la Banque indique le nombre exact de textes répertoriés au moment de la consultation.

  6. Les articles de la BDL sont répartis sous onze grands thèmes : La grammaire; L’orthographe; La syntaxe; Le vocabulaire; Les emprunts; La ponctuation; La prononciation; La typographie; Les noms propres; Les sigles, abréviations et symboles; La rédaction et la communication. Tous les grands thèmes sont divisés en sous-thèmes se subdivisant en d’autres sous-thèmes.

    À ces onze grands thèmes s’ajoute une section réservée à des articles classés par ordre alphabétique : Dans les coulisses de la langue. Les articles fouillés de cette section donnent accès à des réflexions approfondies sur des questions de français, offrant de fait une perspective élargie sur les travaux linguistiques réalisés à l’Office.

  7. Chacun des articles de la BDL traite d’une difficulté bien précise. La plupart des textes sont structurés de la même manière : la difficulté y est présentée dans sa généralité, puis dans ses cas particuliers, et elle y est illustrée par des exemples. Un certain nombre d’articles prennent toutefois une forme spéciale : liste, tableau, modèle, etc.

  8. La BDL est actualisée au moins une fois par mois. En principe, lors d’une actualisation, des articles inédits sont publiés ou des améliorations sont apportées à des articles déjà diffusés. Le mois de la dernière actualisation apparaît sur la page d’accueil de la Banque ainsi qu’au bas des articles. Vous pouvez en tout temps consulter la liste des dernières nouveautés. Notez que, depuis le 1er avril 2018, jour de l’adoption de l’actuelle politique éditoriale de la BDL, une date de création ou de modification s’inscrit dans le coin inférieur gauche des nouveautés ou des mises à jour.

  9. Vous pouvez interroger la BDL textuellement, par ordre alphabétique ou par thème. La recherche textuelle vous permet de trouver les articles qui vous intéressent à partir de mots-clés. La recherche alphabétique vous permet de consulter une liste de mots-clés associés à divers articles de la BDL. La recherche thématique vous permet de naviguer dans les différents thèmes et sous-thèmes de la BDL. Une liste des articles vous est aussi accessible.

  10. Voici un exemple de recherche textuelle.

    À l’occasion d’un décès, vous vous demandez si vous pouvez offrir vos sympathies pour exprimer votre compassion. Vous saisissez le mot sympathies dans le champ de recherche. Vous vous assurez que le mot est complet et que son orthographe est exacte. (Le système cherche la saisie dans le titre des articles de la BDL et parmi les mots-clés qui y sont associés.) Vous cliquez sur le bouton Loupe (ou vous appuyez sur la touche Retour). L’article Sympathies s’affiche alors (puisque c’est le seul article de la BDL associé au mot-clé saisi). Vous découvrez qu’il serait préférable, entre autres, de témoigner de votre sympathie ou de transmettre vos condoléances.

    Par la suite, vous vous demandez si la BDL contient des exemples de messages de condoléances. Vous saisissez condoléances, puis lancez la recherche. Une liste de cinq articles associés à leur sous-thème respectif, entre crochets, apparaît : Condoléances [Cartes de vœux], Condoléances [Exemples de lettres], Condoléances (2) [Exemples de lettres], Noms toujours au pluriel [Pluriel et sens du nom] et Sympathies [Emprunts sémantiques]. Vous choisissez alors de lire les deuxième et troisième articles de la liste.

  11. Non, puisque le système de recherche ne les prend pas en considération. Si vous tapez la lettre e dans le champ de recherche textuelle, le système cherche e aussi bien que é, è, ê ou ë.

  12. Non, car le système de recherche les traite comme des mots. Si vous écrivez accord et verbe dans le champ de recherche textuelle, le système cherche l’expression accord et verbe dans les titres des articles et dans les mots-clés qui y sont associés, et non le mot accord et le mot verbe. Vous n’obtenez alors aucun résultat.

  13. Oui, mais ce n’est pas nécessaire pour faire une recherche par expression exacte, le système fonctionnant par défaut selon ce mode de recherche. Pour la requête "espace insécable" par exemple, la réponse est la même que si vous tapez simplement espace insécable. Dans les deux cas, le système cherche espace insécable dans les titres des articles et dans les mots-clés qui y sont associés.

  14. Oui, vous pouvez utiliser des symboles pour interroger la BDL : @, *, +, etc. Par exemple, si vous écrivez & dans le champ de recherche textuelle, le système cherche le symbole de la perluète dans les mots-clés associés aux articles. Vous pouvez aussi utiliser des signes de ponctuation : !, ?:, etc.

  15. Oui, certains caractères vous permettent d’affiner la recherche textuelle.

    Le trait de soulignement permet le remplacement d’un caractère. Par exemple, si vous cherchez « pr_nom », vous pouvez accéder aux articles dont le titre ou l’un des mots-clés contient le mot prénom ou le mot pronom. Si vous cherchez « dépend_nt » en raison d’hésitations sur l’orthographe, vous pouvez accéder aux articles dont le titre ou l’un des mots-clés contient le mot dépendant. (Si vous aviez saisi dépendent, votre recherche n’aurait donné aucun résultat.)

    Le symbole pour cent permet le remplacement d’un ou de plusieurs caractères. Par exemple, si vous cherchez des informations sur le pluriel de graffiti, mais que vous ne savez pas si ce mot s’écrit avec un f, deux f ou ph, vous pouvez saisir gra%iti. Si vous saisissez %litre, vous pouvez trouver les articles liés au mot litre et à ses composés, comme millilitre et hectolitre.

    Les crochets permettent le remplacement de l’un des caractères qu’ils incluent. Par exemple, si vous saisissez cour[st], vous pouvez consulter les articles liés aux mots cours et court.

    Plusieurs caractères de remplacement peuvent être utilisés dans une même recherche. Des plages de caractères peuvent de plus être saisies entre les crochets. Par exemple, vous pouvez saisir kilo[h-o]% si vous souhaitez en savoir davantage sur les symboles du kilohertz et du kilo-octet, mais pas sur ceux du kiloampère, du kilodollar, du kilovolt, etc. Le résultat de la recherche comprend alors uniquement les sujets liés au préfixe kilo- accolé à un mot commençant par une lettre de à o.

  16. Voici un exemple de recherche thématique.

    Vous voulez tout savoir sur les rectifications de l’orthographe. Vous cliquez sur le bouton Index thématique puis, parmi les thèmes listés, vous cliquez sur L’orthographe. Parmi les sous-thèmes apparaissant par la suite à l’écran, vous choisissez Rectifications de l’orthographe. De nouveaux sous-thèmes apparaissent alors à l’écran, et vous pouvez consulter l’ensemble des articles liés à chacun d’eux.

    Vous vous demandez ultérieurement si vous ne devriez pas vous renseigner aussi sur la nouvelle grammaire. Vous cliquez sur le bouton Index thématique puis, parmi les thèmes listés, vous choisissez La grammaire. Parmi les sous-thèmes qui vous sont alors offerts, vous choisissez La nouvelle grammaire, et vous pouvez accéder aux sous-thèmes qui y sont liés, puis consulter l’ensemble des articles associés à chacun d’eux.

  17. Voici un exemple de recherche alphabétique.

    Vous voulez connaître la série des expressions commençant par la préposition à qui sont consignées dans la BDL. Vous cliquez d’abord sur le bouton Index alphabétique, puis sur la lettre A, et vous repérez, en début de liste, les expressions à aucun moment, à brûle-pourpoint, à califourchon, etc.

    Une entrée Autre se trouve dans l’index alphabétique, après la lettre Z. Des éléments comme @24 h/24 et 811 y sont associés.

  18. Plusieurs raisons peuvent expliquer que vous ne trouviez pas la réponse à votre question dans la BDL.

    Il se peut qu’un mot-clé qui devrait donner accès à un article soit manquant ou que le sujet qui vous intéresse ne soit pas traité dans la BDL parce qu’il n’a pas encore retenu l’attention de l’équipe de rédaction. Dans ce cas, consultez la réponse à la question 19 de la FAQ pour savoir comment faire une suggestion d’ajout à la BDL.

    Il se peut aussi qu’il soit plus facile pour vous de trouver une réponse en utilisant un autre mode de recherche que celui auquel vous avez eu recours. Voici un exemple de résolution de problème lié aux modes de recherche.

    Vous ne trouvez pas « l’abréviation » de minute en la cherchant par thème : Les sigles, abréviations et symboles → Les abréviations → Listes d’abréviations → Abréviations des mots qui commencent par M. Cela s’explique par le fait que min est un symbole et non une abréviation.

    Si vous saisissez le mot minute dans le champ de recherche textuelle et que vous cliquez sur le bouton Loupe (ou sur la touche Retour), la BDL vous donne alors accès à des résultats parmi lesquels figure l’article Liste des symboles, à l’intérieur duquel le symbole min est mentionné.

    Vous pouvez découvrir quelques trucs de recherche textuelle dans la BDL en consultant les réponses aux questions 11 à 15 de la FAQ.

  19. Oui, vous le pouvez en utilisant le formulaire Nous joindre. Par exemple, vous pouvez faire une suggestion de mot-clé pour la recherche textuelle; vous pouvez proposer un nouveau sujet d’article; vous pouvez signaler une erreur. L’équipe de la BDL lit tous les messages qui lui sont envoyés et en tient compte pour améliorer les articles.

    L’équipe de rédaction de la BDL accepte par ailleurs les questions sur la grammaire, l’orthographe, la ponctuation, les emprunts, les majuscules, etc. Elle y donne suite dans les dix jours ouvrables suivant leur réception, conformément à sa procédure de gestion des demandes et à la Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens de l’Office québécois de la langue française.

    L’équipe ne répond cependant à aucune question sur l’origine et la filiation des mots ni ne fournit d’assistance en rédaction ou en révision de texte. En outre, elle n’évalue pas d’ouvrages de référence et n’interprète pas d’énoncés. Finalement, elle ne répond pas aux questions qui portent sur les langues autres que le français.

    Pour discuter de vive voix avec un ou une spécialiste qui répondra de façon personnalisée à vos questions linguistiques ou terminologiques, vous devez utiliser le service des consultations terminolinguistiques tarifées de l’Office. Ce service vous est offert du lundi au vendredi, de 10 h à 12 h, au 1 900 565-8899 (5 $ par appel).

  20. Les usagères et les usagers de la BDL peuvent utiliser, en tout ou en partie, le contenu des articles à des fins personnelles ou professionnelles, mais non commerciales, à condition d’en indiquer la provenance par la mention explicite de l’Office québécois de la langue française et de la Banque de dépannage linguistique, avec la date de consultation. Toute autre utilisation doit être autorisée par le gouvernement du Québec, qui détient les droits de propriété intellectuelle sur le contenu de la BDL. Cette autorisation peut être obtenue en formulant une demande au Service de la gestion des droits d’auteur des Publications du Québec.