Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique



Résultat de la recherche
La rédaction et la communication
Rédaction administrative et commerciale > Correspondance > Lettre



Appel       Nouveauté

 

L’appel est une formule de civilité qui varie selon la personne à qui l’on s’adresse. Il s’inscrit à gauche, contre la marge, et est suivi d’une virgule. Comme on s’adresse directement à la personne, les titres de civilité (et parfois les titres de fonction) figurant dans l’appel prennent une majuscule et ne s’abrègent pas.

 

 

Madame, Monsieur et Mademoiselle

 

Dans la correspondance commerciale, les formules d’appel les plus courantes sont Madame et Monsieur. Quand on s’adresse à une femme, qu’elle soit mariée ou non, on l’appelle Madame; en effet, Mademoiselle ne s’emploie plus que si l’on s’adresse à une toute jeune fille ou à une femme qui tient à se faire appeler ainsi. Par ailleurs, Madame convient à toutes les femmes, civiles ou militaires, laïques ou religieuses.

 

Exemples :

 

Madame,

 

Monsieur,

 

 

Dans le cas bien particulier où l’on ne sait pas si le destinataire est un homme ou une femme et qu’on est dans l’impossibilité de le savoir, on peut écrire Madame ou Monsieur. (Son prénom peut être Claude, Dominique ou Camille, par exemple, ou on peut n’en connaître que l’initiale.)

 

Exemple :

 

Madame ou Monsieur,

 

 

Nom de famille

 

On ne doit pas faire suivre le titre d’une personne de son nom de famille (patronyme). En effet, le protocole déconseille l’emploi du patronyme dans les situations de communication professionnelle. Les formules du genre « Madame Villeneuve, », « Cher Monsieur Dubois, » ou « Docteur Tremblay, » sont donc à éviter selon les règles de l’étiquette.

 

 

Cher, Chère

 

On n’emploie l’adjectif cher ou chère dans une formule d’appel que si l’on connaît très bien le ou la destinataire et qu’on entretient avec lui ou elle des liens de parenté ou d’amitié. Dans une circulaire commerciale, il est cependant admis d’employer les formules « Cher client, Chère cliente, » ou « Chers clients et clientes ». Dans ce dernier cas, le nom masculin précède le nom féminin parce que l’adjectif s’accorde, comme le veut la règle, avec les deux noms et est placé près du nom masculin. D’autres formules d’appel comportant l’adjectif cher ou chère sont également possibles selon les contextes.

 

Exemples :

 

Cher collaborateur,

 

Chère collaboratrice,

 

Cher confrère,

 

Chère consœur,

 

Chers et chères collègues,

 

Dans les exemples qui précèdent, le nom utilisé pour désigner le destinataire (client, consœur, collègue, etc.) s’écrit avec une minuscule initiale, car il ne correspond pas à un titre de fonction.

 

 

Destinataire dont on ne connaît pas le nom

 

Quand on écrit à une société ou à un organisme sans connaître le nom de la ou des personnes qui liront la lettre, on utilise la formule d’appel indifférenciée « Madame, Monsieur, » ou « Mesdames, Messieurs, » et non « À qui de droit ». Cette dernière formule ne s’emploie qu’à l’intérieur d’une phrase, comme dans « Je vous saurais gré de transmettre ma demande à qui de droit. » Dans le cas d’une lettre circulaire non personnalisée, on emploie « Mesdames, Messieurs, » si le texte s’adresse à un groupe, et « Madame, Monsieur, » si on ne veut s’adresser qu’à une personne à la fois, sur un ton plus personnel. Dans tous les cas, « Mesdames, Messieurs, » et « Madame, Monsieur, » sont généralement disposés sur deux lignes.

 

Exemples :

 

Mesdames,

Messieurs,

 

Madame,

Monsieur,

 

 

Destinataires multiples

 

Si l’on s’adresse à plus d’une personne, il y a différentes façons de faire. Pour un couple, l’appel est généralement « Madame, Monsieur ». Toutefois, on peut aussi employer « Monsieur, Madame, » selon l’ordre de désignation des destinataires dans la vedette (et sur l’enveloppe). Pour un groupe de personnes, on écrira « Mesdames, Messieurs, », généralement sur deux lignes. Par ailleurs, si l’on s’adresse à deux femmes ou plus, l’appel est « Mesdames, »; à deux hommes ou plus, c’est « Messieurs, ».

 

Exemples :

 

Madame, Monsieur,

 

Madame,

Monsieur,

ou

Monsieur,

Madame,

 

Mesdames,

Messieurs,

 

 

Titres de fonction

 

Si le ou la destinataire a un titre ou exerce une fonction officielle, on l’indique dans l’appel : « Monsieur le Premier Ministre, », « Madame la Ministre, », « Monsieur le Vice-Président, », « Madame la Juge, », « Monsieur le Député, », « Madame la Directrice, », etc. Lorsque cette personne porte plus d’un titre, comme ministre et député, ou encore directrice des communications et secrétaire générale, on choisit celui qui est le plus directement lié à l’objet de la lettre (la remarque ne s’applique cependant pas aux titres composés tels que président-directeur général ou secrétaire-trésorière). Cela dit, dans le doute, les formules d’appel « Madame, » ou « Monsieur, » conviennent, quel que soit le titre de la personne. Notons que la mention par intérim et son abréviation p. i. n’ont pas leur place dans l’appel.

 

Exemples :

 

Monsieur le Premier Ministre,

 

Madame la Ministre,

 

Monsieur le Vice-Président,

 

Madame la Députée,

 

Monsieur le Professeur, (attention : professeur est un titre réservé à certains enseignants de niveau universitaire)

 

 

Les titres Docteur et Docteure peuvent être employés sans restriction pour les médecins, les dentistes et les médecins vétérinaires, considérés dans l’exercice de leur profession. Dans ce cas, l’appel peut être « Docteur, » ou « Docteure, », ou encore « Monsieur le Docteur, » ou « Madame la Docteure, ». Notons que d’autres professionnels et professionnelles de la santé peuvent utiliser ces titres; pour les conditions d’emploi, voir l’article Docteur.

 

Exemples :

 

Docteur,

 

Madame la Docteure,

 

 

Le titre de Maître est donné aux avocats, aux avocates et aux notaires dans l’exercice de leur profession. Dans ce cas, l’appel est « Maître, ».

 

Exemple :

 

Maître,

 

 

D’autres formules plus familières sont possibles quand on connaît personnellement la ou le destinataire ou qu’on a des relations amicales avec elle ou lui. Le fait d’ajouter une mention manuscrite à l’appel pour lui donner un caractère de familiarité supplémentaire doit être réservé à des cas exceptionnels.

 

Exemples :

 

Madame la Présidente et chère amie,

 

Cher collègue et ami,

 

 

Complément :

 

Début du message et formule d’appel (Courrier électronique)

 

 

Article mis à jour en 2018



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles