Banque de dépannage linguistique

Résultats de la recherche
Les emprunts à l’anglais
Emprunts sémantiques



Digital

 

Le calque digital au sens de « numérique », souvent critiqué avec raison, ne s’inscrit pas sans réserve dans la norme sociolinguistique du français au Québec, et ce, même s’il est répertorié sans remarque particulière dans certains ouvrages de langue.

 

En français, l’adjectif digital signifie « qui est relatif aux doigts »; on dit par exemple empreintes digitales. L’anglais digital connaît également ce sens, mais il peut aussi se dire de systèmes, d’appareils qui utilisent des chiffres pour représenter l’information (d’après digit « chiffre »). L’emploi de digital en français pour parler d’un mode d’affichage de données constitue donc un emprunt sémantique à remplacer par numérique (employé comme adjectif ou même comme nom), bien implanté pour désigner la même réalité.

 

Numérique s’oppose ainsi à analogique; une montre à affichage numérique indique l’heure par des chiffres, contrairement à une montre à affichage analogique, qui indique l’heure au moyen d’aiguilles.

 

Exemples :

 

  Elle ne possède toujours pas d’appareil photo numérique. (plutôt que : digital)

  On lui a offert un réveille-matin à affichage numérique pour qu’il soit enfin à l’heure au travail. (plutôt que : à affichage digital)

  Le numérique fait désormais partie du quotidien des gens. (plutôt que : digital)

  La clé USB permet de stocker des informations sous forme numérique. (plutôt que : digitale)

 

 

Dans le même ordre d’idées, les dérivés digitaliser, digitalisation et digitaliseur sont à remplacer par numériser, numérisation et numériseur dans la langue plus technique.

 

 

Compléments (Le grand dictionnaire terminologique) :

 

Numérique

Numérisation

Numériser

Numériseur

 

 

Article mis à jour en 2018

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002