Banque de dépannage linguistique

Index thématique
La typographie
Nombres



Date et heure dans les lettres et les textes courants       Nouveauté

 

Dans les lettres et les textes commerciaux et administratifs courants, de même que dans les programmes d’activités, de manifestations, de congrès, etc., la date et l’heure s’indiquent sous forme alphanumérique, c’est-à-dire par des lettres et des chiffres. La date s’écrit aussi de cette façon sur les chèques. On la fait précéder du déterminant défini le dans les textes suivis et dans la correspondance.

 

Exemples :

 

-  La prochaine réunion se tiendra le jeudi 13 août 2022, à 14 h 30.

(Une construction du type jeudi, le 13 août ne serait correcte que dans le cas où, parlant de jeudi dernier, on voudrait en rappeler la date.)

-  C’est le vendredi 12 juin dernier que…

-  Vous avez jusqu’au 30 octobre 2020 pour me faire part de votre réponse.

(Jusque étant une préposition qui marque le terme final, la limite à ne pas dépasser, la journée du 30 octobre est incluse. Pour éviter toute ambiguïté cependant, on écrira : Vous avez jusqu’au 30 octobre 2020 inclusivement pour me faire part de votre réponse.)

-  Montréal, le 12 février 2023 (dans une lettre)

 

 

Dans les programmes d’activités, on omet généralement le déterminant devant la date. On doit laisser un espacement entre le chiffre et le symbole de l’heure (h) et ne pas faire suivre de deux zéros les heures justes (8 h). Auparavant, l’Office québécois de la langue française proposait de ne pas faire précéder d’un zéro les minutes inférieures à dix (8 h 5), car les minutes ne sont pas des unités décimales. Toutefois, l’emploi du zéro accolé aux minutes en bas de dix (8 h 05) étant la notation acceptable la plus répandue, c’est celle que l’organisme propose désormais dans les textes courants. En plus d’être facile à lire et à comprendre, cet usage a le mérite de lever tout doute possible quant à l’heure indiquée, l’omission d’un chiffre pouvant autrement être soupçonnée à la lecture.

 

On privilégie la notation de l’heure selon la journée de vingt-quatre heures (de 0 h à 24 h), conformément à un avis de normalisation de l’Office québécois de la langue française (à ce sujet, voir l’article Heure). Dans les textes courants, selon la période de 24 heures, on représente minuit, qui est l’heure zéro, par 0 h pour indiquer le début d’un jour, et par 24 h pour indiquer la fin d’un jour.

 

Exemples :

 

-  Jeudi 16 janvier 2021 (programme ou calendrier d’activités, par exemple)

-  16 janvier 2021 (mention dans un programme ou un calendrier d’activités, sur une affiche, etc.)

-  15 h (et non : 15h, 15 hrs, ni 15 H, ni 15:00 h, ni 15.00)

-  19 h

-  8 h 05

-  8 h 25

 

 

Exemple de programme d’activités :

 

Programme du colloque

Jeudi 11 mai

8 h 30

Inscription

9 h 15

Conférence d’ouverture

10 h 30

Pause

[…]

 

14 h – 16 h

Ateliers

 

 

Dans les textes littéraires, l’heure et la durée s’écrivent très souvent sous forme entièrement alphabétique.

 

Exemple :

 

-  Il est cinq heures et, paradoxale, ma ville n’a pas sommeil.

 

 

Compléments :

 

Heure (Nombres)

Abréviation des noms avant-midi et après-midi (Cas particuliers d’abréviations)

Date et heure dans les tableaux et pour certains usages techniques (Nombres)

Répétition du déterminant devant des dates coordonnées (Déterminants définis)

 

 

Article mis à jour en 2019

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : mai 2019

Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002