Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique



Index thématique
La prononciation
Prononciation des nombres



Six et dix

 

Les chiffres (zéro, un, deux, trois, etc.) et les nombres (vingt et un, quarante-deux, cent trente-cinq, etc.) peuvent poser des problèmes de prononciation. En effet, dans certains cas, on prononce la consonne finale de ces mots, dans d’autres, on fait la liaison avec le mot qui suit, et dans d’autres encore, cette consonne n’est pas prononcée. Cette variation dans la prononciation s’explique par les emplois différents de ces mots, qui peuvent être utilisés comme déterminants, pronoms ou noms.

 

Six et dix peuvent se prononcer de trois façons différentes, selon leur emploi dans la phrase et le mot qui les suit. La consonne finale -x peut être muette; on prononce alors [si] (si) et [di] (di). Cette consonne peut se prononcer z et on a [siz] (siz) et [diz] (diz). Elle peut enfin se prononcer s et on a alors [sis] (sis) et [dis] (dis).

 

Six et dix sont des déterminants numéraux (ou adjectifs numéraux cardinaux) lorsqu’ils accompagnent un nom. Si ce nom, ou l’adjectif qui le précède, commence par une consonne ou par un h aspiré, la consonne finale est muette. On prononce alors [si] (si) et [di] (di).

 

Exemples :

 

- Francine et Luc passeront six jours en Gaspésie cet été. [siGuR] (si-jour)

- Je n'ai mangé que six haricots. [siaRiko] (si-a-ri-ko)

- As-tu vu les six mignons chatons? [simiN7] (si-mi-gnon)

Vingt-six mille billets sont disponibles. [v8tsimil] (vin-tsi-mil)

- Nous attendons dix personnes pour le souper. [dipERsOn] (di-pèr-sonn)

- Nous avons vu au moins dix beaux tableaux dans cette galerie. [dibo] (di-bo)

- Cette entreprise vaut environ soixante-dix millions de dollars. [swas2tdimilj7] (swa-san-t-di-mi-li-on)

 

Lorsque six et dix sont suivis d'un nom ou d'un adjectif qui commence par une voyelle ou par un h muet, la consonne finale se prononce z. On a donc [siz] (siz) pour six et [diz] (diz) pour dix.

 

Exemples :

 

- Il y a eu trente-six incendies à Montréal cet été. [tR2tsiz8s2di] (tran-t-si-zin-san-di)

Six hommes ont aidé Renée à déménager. [sizOm] (si-zom)

- Nous avons rencontré six admirables personnes. [sizadmiRabl] (si-zad-mi-rabl)

- Le petit Hubert aime beaucoup jouer avec ses dix orteils. [dizORtEj] (di-zor-teil)

- Jacques a vu dix hilarants humoristes pendant le festival. [dizilaR2] (di-zi-la-ran)

 

Dans tous les autres contextes, c’est la prononciation [sis] (sis) pour six et [dis] (dis) pour dix qui prévaut, bien qu’elle ne soit pas exclusive.

 

Ces chiffres peuvent en effet avoir d’autres emplois que celui de déterminant numéral. Ils peuvent être employés comme adjectif numéral ordinal; ils désignent alors un élément qui s’inscrit dans une série. C’est le cas notamment dans les dates, où les prononciations [sis] (sis) et [dis] (dis) sont toujours possibles, bien que l’on puisse également entendre [si] (si) et [di] (di) devant un nom de mois commençant par une consonne et [siz] (siz) et [diz] (diz) devant un nom de mois qui commence par une voyelle.

 

Exemples :

 

- Tu trouveras la réponse à la page 6. [paGsis] (pag-sis)

- Elle arrivera le dix au matin. [disomat8] (dis-o-ma-tin)

- Nous déménagerons le 10 juin. [disGH6] (dis-ju-un) ou [diGH6] (di-ju-un)

- Sa fille est née le 26 avril. [v8tsisavRil] (vint-si-sa-vril) ou [v8tsizavRil] (vint-si-za-vril)

 

Six et dix peuvent aussi être employés comme pronoms. Ils se prononcent là aussi [sis] (sis) et [dis] (dis).

 

Exemples :

 

- Odile a déjà fait quinze appels; il lui en reste six à faire. [sisa] (si-sa)

- Je crois qu'il y en avait dix. [dis] (dis)

- Nous étions six à l’attendre. [sisa] (si-sa)

 

Enfin, six et dix sont aussi parfois des noms. Ils désignent alors le chiffre même. La consonne finale se prononce là encore s.

 

Exemples :

- Mon fils de deux ans sait compter jusqu’à dix. [Gyskadis] (jus-ka-dis)

- Elle a réussi à gagner en jouant son six de pique. [s7sis] (son-sis)

 

Devant l'expression pour cent, l'usage hésite entre [si] (si) et [sis] (sis) et entre [di] (di) et [dis] (dis).

 

Exemples :

 

Six pour cent des gens interrogés n'ont pas répondu à cette question. [sipuRs2] (si-pour-san) ou [sispuRs2] (sis-pour-san)

- Le taux d'intérêt est de dix pour cent. [dipuRs2] (di-pour-san) ou [dispuRs2] (dis-pour-san)

 

 

Pour pouvoir visualiser la transcription en alphabet phonétique international (API), qui apparaît entre crochets, vous devez avoir la police de caractères API TLFQ. Vous pouvez la télécharger sur notre site en cliquant ici. Pour vous familiariser avec les symboles de l'API utilisés dans la BDL, vous pouvez consulter l'article Alphabet phonétique international.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles