Banque de dépannage linguistique

Index thématique
La rédaction et la communication
Féminisation et rédaction épicène > Formation de noms féminins



Les noms en -f

 

On forme le féminin des noms dont le masculin se termine en -f par l’ajout d’un e muet. Cet ajout s’accompagne d’un changement de la consonne : f, consonne sourde, devient v, consonne sonore correspondante. On a par exemple :

 

Nom masculin

Nom féminin

un créatif

une créative

un natif

une native

un sportif

une sportive

 

 

Le nom veuf est un cas de figure particulier. En effet, veuf vient de veuve, et non le contraire, sur le modèle de neuf et neuve.

 

Le nom chef, d’usage fréquent, est aussi un cas particulier. La forme cheffesse n’a pas été retenue par l’usage, pas plus que la forme cheftaine. Cela dit, en Belgique et en Suisse, au féminin, on emploie la cheffe. On rencontre aussi cette forme au Québec et dans le reste de la francophonie, mais plus rarement que la chef, qui est une forme épicène. On dira donc : un chef et une chef ou, plus rarement, une cheffe.

 

 

Article mis à jour en 2019

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : avril 2019

Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002