Banque de dépannage linguistique


La syntaxe
Les prépositions > Préposition devant un nom



Face à

 

À l’origine, face à signifiait « le visage tourné vers ». Aujourd’hui, cette locution prépositive signifie « en faisant face à, vis-à-vis de, en face de », et la notion de visage est tantôt présente, tantôt complètement disparue. Employée avec des noms désignant des lieux, face à exprime essentiellement une vision d’orientation horizontale.

 

Exemples :

 

- Justine a récité son poème face à la classe, dos à son professeur.

- L’école est située face à l’église.

- J’ai loué une chambre face à la mer.

 

D’abord limité aux noms concrets, l’emploi de face à s’est ensuite étendu aux noms abstraits. Il y a alors eu, comme cela s’est produit pour d’autres prépositions, une extension du sens de cette locution. Dans ces cas, de plus en plus fréquents, face à devient synonyme d’expressions telles que : en présence de, en opposition à, contre. On remarque que l’emploi de face à devant des noms abstraits apparaît habituellement dans des contextes où l’idée d’affrontement ou de difficulté est présente.

 

Exemples :

 

- Le président se trouve face à une opposition sans précédent.

- Face à cette situation, nous ne savons plus comment nous comporter.

- Symbole de la résistance face à toute forme d’exploitation, elle aura fait de sa vie un combat.

- Son attitude face à la mort est très sereine.

- Quel est l’avenir du français face à l’anglais? 

 

 

Par ailleurs, il faut prendre garde de ne pas utiliser face à de façon abusive à la place de n’importe quelle locution prépositive : face à n’est pas nécessairement synonyme de quant à, par rapport à, relativement à, au sujet de, en ce qui concerne, pour ce qui est de, sur, pour, envers.

 

Exemples :

 

- Le conseil d’administration a dû prendre une décision au sujet du perfectionnement des employés. (et non : face au perfectionnement des employés)

- Pour ce qui est de la méthode employée, ils ont exprimé certaines réserves. (et non : face à la méthode employée)

- Quel est votre avis sur l’enseignement d’une troisième langue au primaire? (et non : quel est votre avis face à l’enseignement d’une troisième langue au primaire?)

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002