Banque de dépannage linguistique


La grammaire
L'adjectif > Règles d'accord de l'adjectif en phrase > Cas particuliers d'accord de l'adjectif en phrase



Adjectif après un complément du nom

 

L’adjectif ou le participe passé qui suit un complément du nom s'accorde selon le sens soit avec le premier nom, soit avec le second.

 

Exemples :

 

- Je n’achète jamais de cuisses de poulet surgelées.

- J’ai vu une réclame de boîtes de poisson congelé.

 

Dans le premier exemple, l’accord se fait avec cuisses puisque ce sont les cuisses qui ont été surgelées. Dans le second exemple, ce ne sont pas les boîtes qui sont congelées, mais bien le poisson, d’où l’accord au masculin singulier.

 

 

Il faut toujours considérer l’ensemble de la phrase pour comprendre ce que qualifie l’adjectif, car des contextes semblables peuvent donner lieu à des accords différents.

 

Exemples :

 

- Son boucher lui a préparé des escalopes de porc attendries. (Ce sont les escalopes que le boucher a attendries.)

- Dans cette recette, il faut prendre une rouelle de porc frais. (C'est le porc qui doit être frais.)

- Il ne reste plus qu’une forêt de conifères rasée par le feu. (C’est la forêt qui a été rasée.)

- Nous avons traversé une forêt d’arbres cultivés. (Ce sont les arbres qui sont cultivés.)

 

 

Les exemples qui suivent mettent encore davantage en évidence l'importance à accorder au sens et au contexte.

 

Exemples :

 

- Le nombre de jours de travail additionné au nombre de jours de vacances représente une année de travail. (C’est le nombre qui est additionné à l’autre nombre.)

 

- Le nombre de jours de travail consacrés à l’étude de ce dossier est considérable. (Ce sont les jours qui sont consacrés à l'étude du dossier.)

 

- Le nombre de jours de travail continu peut varier d’une année à l’autre. (C'est le travail qui est qualifié de continu.)

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002