Banque de dépannage linguistique


La grammaire
Le nom > Pluriel des noms > Noms composés



Bonhomme

 

Comment écrit-on le pluriel du mot bonhomme? Pour répondre à cette question, il faut distinguer le nom de l'adjectif.

 

Le nom bonhomme désigne familièrement un homme, parfois avec une nuance péjorative. Quand ce nom est précédé de l’adjectif petit, il est une expression affectueuse qui désigne un garçonnet. Le nom bonhomme se réfère également à une image schématisée de l’être humain; au Québec, on l’emploie notamment au sens de dessins animés dans la langue familière. Selon les dictionnaires usuels, le nom bonhomme, formé de l’adjectif bon et du nom homme, s’écrit au pluriel bonshommes (prononcé [b7zOm], bon-zom). Toutefois, en français québécois, on trouve aussi le pluriel bonhommes (prononcé [bOnOm], bo-nom). Notons que le féminin du nom bonhomme, s’écrit, lui, en deux mots : une bonne femme, des bonnes femmes.

 

Exemples :

 

-  Chaque matin, il y avait dans la rue deux ou trois bonshommes qui discutaient.

-  Ce grand-père est fier de ses trois petits bonhommes. (français québécois)

-  Elle aime regarder les petits bonhommes à la télévision. (français québécois, langue familière)

 

Lorsqu’il est adjectif, bonhomme se dit d’une personne pleine de bonhomie, c’est-à-dire affable et aimable, du genre bon enfant. Au pluriel, l’adjectif s’écrit toujours bonhommes.

 

Exemple :

 

-  Ce gestionnaire est assez strict malgré ses airs bonhommes.

 

Pour vous familiariser avec les symboles de l'API utilisés dans la BDL, vous pouvez consulter l'article Alphabet phonétique international.

 

 

 

 

 

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002