Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts sémantiques



Alternative

 

Sous l’influence de l’anglais, on donne parfois au mot alternative un sens jugé inadéquat. En effet, en anglais, alternative désigne chacune des possibilités parmi lesquelles on peut choisir, tandis qu’en français alternative désigne un ensemble de deux solutions. On se trouve donc devant une alternative lorsqu’on doit choisir entre deux possibilités qui mènent à des aboutissements différents.

 

Exemples :

 

-  La location d’une voiture serait une solution intéressante pour vous. (et non : une alternative intéressante)

-  L’autre possibilité serait de prendre l’autobus. (et non : L’autre alternative)

-  Je n’ai eu d’autre choix que d’appeler la police. (et non : d’autre alternative)

-  L’alternative est claire : réparer l’auto accidentée ou en acheter une neuve. (et non : Les alternatives sont claires)

-  Elle hésite devant l’alternative suivante : partir ou rester. (et non : entre ces deux alternatives)

 

 

En résumé, on n’emploiera pas alternative pour désigner chacune des possibilités offertes à quelqu’un, le terme n’étant pas synonyme de choix, solution, possibilité, etc. Toujours employé au singulier, il peut être remplacé, dans d’autres contextes, par solution de rechange, solution de remplacement ou parti.

 

 

Compléments :

 

Dilemme et alternative (Nuances sémantiques)

Anglicisme (Le grand dictionnaire terminologique)

Emprunt à l’anglais (Le grand dictionnaire terminologique)

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : juillet 2019

Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002