Banque de dépannage linguistique


Les sigles, abréviations et symboles
Les sigles



Article devant le sigle

 

Sauf exception, l’article qui précède un sigle prend le genre et le nombre du premier mot qui compose ce sigle.

 

Exemples :

 

- La CSQ (la Centrale des syndicats du Québec)

- La BDL (la Banque de dépannage linguistique)

- Une ONG (une organisation non gouvernementale)

- Un CHU (un centre hospitalier universitaire)

- Un HLM ou une HLM (Ce sigle lexicalisé fait exception à la règle, car il est le plus souvent considéré comme masculin, même s’il désigne une habitation à loyer modéré ou modique.)

 

Un acronyme devenu nom commun suit les règles habituelles d’accord en genre et en nombre, mais un sigle en majuscules ne prend pas la marque du pluriel.

 

Exemples :

 

- des radars (Le terme radar est l’acronyme des expressions anglaises radio detection and ranging ou radio apparatus detection and ranging. Ces expressions se traduisent en français par détection et télémétrie par radioélectricité.)

- des zecs (des zones d’exploitation contrôlée)

- des VTT (des véhicules tout-terrains)

- des PME (des petites et moyennes entreprises)

- des OGM (des organismes génétiquement modifiés)

 

Les sigles étrangers prennent généralement le genre qu’aurait en français le premier mot qui les compose. Par exemple, on mettra au féminin un sigle formé avec l’un ou l’autre des mots anglais agency, corporation, organization et company, ou formé avec un de leurs équivalents dans d’autres langues. De même, on mettra au masculin un sigle formé avec l’un ou l’autre des mots anglais board, bureau, committee et center, ou formé avec un de leurs équivalents dans d’autres langues.

 

Exemples :

 

- Ce documentaire a été présenté l’année dernière à la BBC. (Le sigle BBC désigne la British Broadcasting Corporation. Le mot de base de ce sigle est corporation, qui est féminin en français.)

- Son client se croit surveillé par le FBI. (Le sigle FBI signifie « Federal Bureau of Investigation ». Le mot de base de ce sigle est bureau, qui est masculin en français.)

- Qui n’a jamais entendu parler du KGB? (Le sigle russe KGB désigne le Komitet Gossoudarstvennoï Bezopasnosti. Cela veut dire, en français, « Comité de sécurité de l’État ». Ce sigle est donc masculin en français.)

 

L’article s’élide normalement si le sigle commence par une voyelle.

 

Exemples :

 

- L’ONU (l’Organisation des Nations unies)

- L’IATA (l’International Air Transport Association)

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter les autres articles de la section Les sigles.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002