Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts sémantiques



Charger

 

Le verbe charger a de nombreuses significations en français. On peut très bien, par exemple, charger une voiture de valises, charger une arme de munitions, charger une table de mets. On peut aussi charger une personne de compliments, se charger d’une affaire (pour la régler) ou encore charger l’ennemi, c’est-à-dire l’attaquer.

 

C’est toutefois sous l’influence du verbe anglais to charge que le verbe charger s’est répandu dans le vocabulaire commercial au sens de « facturer » ou de « faire payer, demander un prix ». L’expression charger à un compte est également un emprunt critiqué à l’anglais. On la remplacera par porter à un compte, débiter un compte, facturer.

 

Exemples :

 

-  Combien chargez-vous pour ce chapeau?

-  Ils chargent trop cher pour le service fourni!

-  On charge deux dollars pour entrer dans la salle.

-  Comme le service a été très lent, on ne vous chargera pas le dessert.

-  J’ai chargé ce repas à mon compte.

 

On écrira plutôt :

 

-  Combien demandez-vous pour ce chapeau?

-  C’est trop cher payé pour le service fourni!

-  Ça coûte deux dollars pour entrer dans la salle.

-  Comme le service a été très lent, on ne vous fera pas payer le dessert. 

-  J’ai porté ce repas à mon compte.

 

 

Compléments (Le grand dictionnaire terminologique) :

 

Anglicisme

Emprunt à l’anglais

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : septembre 2019

Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002