Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts sémantiques



Adresser

 

En français, adresser, qui s’écrit avec un seul d, signifie « envoyer » ou « émettre des paroles ». On dit par exemple adresser une lettre, adresser des critiques, adresser des compliments, adresser la parole à quelqu’un. Adresser signifie aussi « diriger quelqu’un vers la personne qui convient », par exemple adresser un malade à un spécialiste. Et s’adresser à quelqu’un signifie « parler à quelqu’un ».

 

Le verbe anglais to address possède plusieurs sens qui diffèrent des sens habituels du verbe français adresser. Ainsi, il ne faut pas dire adresser un problème, mais aborder un problème, s’attaquer à un problème, s’occuper d’un problème, voir à un problème, le prendre en main, etc. On ne dira pas non plus s’adresser à une tâche, mais plutôt s’attaquer à une tâche, s’atteler à une tâche, ni adresser l’auditoire, mais plutôt s’adresser à l’auditoire ou prendre la parole devant l’auditoire, ce qui signifie « parler à l’auditoire ».

 

Exemples fautifs :

 

- Ce livre s’adresse à une grande question philosophique.

- La fédération compte adresser le problème de l’endettement des étudiants.

- Il faudra bien adresser cette question délicate un jour ou l’autre.

- La conférencière a adressé l’auditoire avec beaucoup d’éloquence.

 

On dira plutôt :

 

- Ce livre traite d’une grande question philosophique.

- La fédération compte s’attaquer au problème de l’endettement des étudiants.

- Il faudra bien aborder cette question délicate un jour ou l’autre.

- La conférencière s’est adressée à l’auditoire avec beaucoup d’éloquence.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002