Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts intégraux



Back order

 

L’expression back order, utilisée dans le commerce et souvent abrégée en BO, a différents équivalents français, selon le contexte. Dans le cas d’une commande complète dont l’exécution est en retard, on parlera de commande en souffrance ou de commande en retard, tout simplement. Back order se voit aussi, par exemple, sur un bordereau de livraison quand une partie seulement de la commande est livrée. On pourra remplacer cette expression par livraison différée, mention inscrite à côté du nom des articles non livrés et indiquant un reste de commande en souffrance.

 

Par ailleurs, lorsqu’il se trouve dans l’impossibilité de fournir l’article qu’on lui demande, un commerçant peut, au choix, répondre à sa clientèle : Je regrette, nous manquons de chaises de jardin en ce moment; Je n’en ai plus en ce moment, mais elles sont commandées; Je les attends; ou encore Nous sommes en rupture de stock.

 

Exemples :

 

-  Nous sommes désolés, mais votre commande de meubles est actuellement en souffrance. (et non : vos meubles sont actuellement back order)

-  20 cartouches d’encre : livrées; 15 caisses de papier : livraison différée. (et non : back order)

-  Pour ce qui est des classeurs, on est malheureusement en rupture de stock. (et non : on est malheureusement back order)

 

 

Compléments (Le grand dictionnaire terminologique:

 

Anglicisme

Emprunt à l’anglais

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : juillet 2019

Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002