Banque de dépannage linguistique


Les noms propres
Noms géographiques et gentilés > Toponymes et gentilés du Québec



Accents dans les noms de lieux

 

Les noms de lieux, c’est-à-dire les toponymes, prennent toujours les accents. L’Office de la langue française a d’ailleurs publié à ce sujet, en 1979, un avis de recommandation.

 

Cela touche donc les accents aigus, les accents graves, les accents circonflexes, mais aussi les trémas. C’est une règle qu’on observe en typographie soignée, et il est donc normal que les noms de lieux soient accentués.

 

Cette règle s’applique aux noms de lieux de langue française cités dans un texte français. Ces mêmes noms cités dans un texte écrit dans une autre langue que le français s’écrivent, en principe, sous leur forme française, c’est-à-dire avec accents, autant sur les majuscules que sur les minuscules.

 

Donc, par exemple, les noms comme Montréal et Québec gardent leur accent aigu, quelle que soit la langue du texte dans lequel ils font l’objet d’une mention.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002