Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts sémantiques



Compléter

 

Le verbe compléter n'a qu'un sens en français, celui de « rendre complet ce qui était incomplet ». Ainsi, compléter une chose, c'est lui ajouter ce qui manque, en combler les lacunes.

 

Exemples :

 

- Le comité a complété sa recherche par un dernier sondage.
- Ces deux employés compléteront nos effectifs.
- Il manque un détail pour compléter ton dessin.
- Ce fauteuil complétera mon mobilier.
- Complète cette somme pour avoir un chiffre rond.


Employé au sens de « remplir » ou de « faire, exécuter, réaliser, accomplir », compléter est un anglicisme.

Exemples fautifs :

 

- Veuillez compléter le formulaire ci-joint.

- Il a complété ses études au collège de Montréal.

- Le nouveau projet devrait être complété en moins de deux ans.
- L'accord entre les deux parties sera complété le mois prochain.

- La Terre complète une révolution sur elle-même en 24 heures.

- C’est elle qui complétera le travail.

 

On écrira plutôt, par exemple :

 

- Veuillez remplir le formulaire ci-joint.

- Il a fait ses études au collège de Montréal.

- Le nouveau projet devrait être exécuté en moins de deux ans.

- L'accord entre les deux parties sera conclu le mois prochain.
- La Terre accomplit une révolution sur elle-même en 24 heures.

- C’est elle qui terminera le travail.

 

Pour en savoir davantage sur le verbe compléter, vous pouvez consulter l’article Compléter et achever.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002