Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts sémantiques



Référer

 

Le verbe référer s’emploie normalement à la forme pronominale, se référer à, ou dans l’expression en référer à. À la forme pronominale, se référer à signifie « s’en rapporter à, recourir à, s’appuyer sur ». En référer à signifie « en appeler à, soumettre (un cas à quelqu’un pour qu’il prenne une décision) ». Ce verbe connaît aussi un emploi plus spécialisé; en linguistique, il signifie « avoir pour référent ».

 

Exemples :

 

-  Mes commentaires se réfèrent au tableau de la page 5.

-  Si on se réfère à ce dictionnaire, on comprend la différence entre les deux mots.

-  Cette question n’est pas de mon ressort. Je vais en référer à mon supérieur.

-  Il faudra en référer au juge, lui seul peut trancher ce litige.

-  Certains noms se réfèrent à (ou réfèrent à) des réalités abstraites.

 

C’est sous l’influence de l’anglais qu’on a tendance à employer référer (quelqu’un ou quelque chose) à dans le sens d’« envoyer à, diriger vers, adresser à ». Référer à n’a pas non plus le sens de « faire mention de, faire allusion à, faire référence à ».

 

Exemples fautifs :

 

-  Nous avons référé cette cliente au Service à la clientèle.

-  Je vais référer votre candidature à la directrice des ressources humaines.

-  Ce cas a été référé à un cardiologue.

-  Pouvez-vous me référer à un spécialiste?

-  Personne n’a référé à leur dispute de samedi dernier.

-  Je m’occupe de référer cette question au comité.

 

On écrira plutôt, par exemple :

 

-  Nous avons dirigé cette cliente vers le Service à la clientèle.

-  Je vais transmettre votre candidature à la directrice des ressources humaines.

-  Ce cas a été envoyé à un cardiologue.

-  Pouvez-vous m’adresser à un spécialiste?

-  Personne n’a fait référence à leur dispute de samedi dernier.

-  Je m’occupe de soumettre cette question au comité.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : octobre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002