Banque de dépannage linguistique


La grammaire
Le verbe > Accord du participe passé > Avec l'auxiliaire avoir



Participe passé employé avec l'auxiliaire avoir

 

Le participe passé des verbes conjugués avec l'auxiliaire avoir s'accorde en genre et en nombre avec le complément direct (CD) si celui-ci est placé avant le verbe.

 

Pour trouver le complément sur lequel porte directement l'action exprimée par le verbe, on pose, après le verbe, les questions qui? ou quoi? selon qu'il s'agit d'un être animé ou d'un objet. S’il n'y a pas de CD ou si ce complément apparaît après le verbe, le participe reste, bien sûr, invariable.

 

Exemples :

 

- J'ai beaucoup aimé sa dernière exposition.

(J’ai aimé quoi? sa dernière exposition, CD placé après le verbe, donc pas d’accord.)

 

- À quelle heure avez-vous mangé?

(Vous avez mangé quoi? Il n'y a pas de complément, ni direct ni indirect.)

 

- Elle leur a parlé du projet.

(Elle a parlé à qui? à leur. De quoi? Du projet. Ce sont deux compléments indirects.)

 

- Sa collègue lui a succédé comme représentante syndicale.

(Elle a succédé à qui? à lui, qui est un complément indirect.)

 

Le complément direct placé avant le verbe est généralement un pronom.

 

Exemples :

- Ces étudiantes, je les ai reçues hier.

(J'ai reçu qui? les, pronom personnel qui remplace étudiantes, féminin pluriel, d’où l’accord de reçues.)

 

- Les lettres que j'ai écrites à ma sœur sont restées sans réponse.

(J'ai écrit quoi? que, pronom relatif qui remplace lettres, féminin pluriel, d’où l’accord de écrites.)

 

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article Tableau-synthèse : participe passé avec l'auxiliaire avoir.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002