Banque de dépannage linguistique


La grammaire
Les homophones grammaticaux



Quoique et quoi que

 

Pour déterminer si l’on doit écrire quoique (en un seul mot) ou quoi que (en deux mots), on doit s’appuyer sur le sens de la phrase.

 

Quoique


Quoique, en un mot, est une conjonction qui signifie « bien que, encore que », et qui évoque l’idée d’une opposition, d’une concession. Après quoique, on trouve souvent un pronom (suivi d’un verbe au subjonctif), un adjectif ou un participe passé.

 

La conjonction quoique s’élide toujours devant il(s), elle(s), on, un, une et en. On peut également choisir de faire l’élision de quoique devant tout mot commençant par une voyelle ou un h muet. Notons qu’il est recommandé d’opter pour une seule façon de faire et de s’y conformer tout au long d’un texte ou d’une série de textes.

Exemples :

-  Quoiqu’elle soit surchargée, elle a accepté cette responsabilité. (« bien qu’elle soit surchargée »)

-  Quoiqu’on fasse tout pour lui plaire, il rouspète toujours.

-  Il est très heureux, quoique sans le sou.

-  Vous avez voté pour lui, quoiquavec réticence. (ou : quoique avec réticence)

-  Quoiquenrhumé depuis quelques jours, il viendra ce soir. (ou : quoique enrhumé)

 

 

L’indicatif est possible après quoique dans certaines propositions qui présentent une objection plutôt qu’une simple concession. Quoique signifie alors « cependant, mais ».

 

Exemples :

 

-  C’est lui qui rédigera le compte rendu, quoiqu’il aimerait mieux que Johanne le fasse. (« cependant, il aimerait mieux »)

-  Il faudrait nous rencontrer aujourd’hui, quoiqu’il est déjà un peu tard. (« mais il est déjà un peu tard »)

 

 

Quoi que

 

Quoi que, en deux mots (pronom + conjonction), signifie « quelle que soit la chose que, la chose qui » (ou « peu importe ce que, ce qui »). Le verbe qui suit quoi que est au subjonctif. On fait l’élision du e final de que devant toutes les voyelles et le h muet. La locution quoi que ce soit signifie quant à elle « quelque chose, une chose quelconque ».

 

Exemples :

 

-  Quoi que vous décidiez, nous vous soutiendrons. (« quelle que soit la chose que vous décidiez »)

-  Quoi qu’il en pense, quoi qu’il en dise, vous avez raison. (« quelle que soit la chose qu’il en pense, qu’il en dise »)

-  Quoi qu’on fasse, il n’est jamais satisfait. (« quelle que soit la chose que l’on fasse »)

-  Personne n’écoute jamais, quoi qu’Henriette dise. (« quelle que soit la chose qu’Henriette dise »)

-  Garde toujours cela en tête, quoi qu’il t’arrive. (« quelle que soit la chose qui t’arrive »)

-  Vous a-t-on réclamé quoi que ce soit? (« quelque chose »)

 

 

Complément :

 

Lorsque, puisque et quoique (Élision et apostrophe)

 

 

Article mis à jour en 2020

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : juin 2020

Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2020