Banque de dépannage linguistique


La grammaire
L'adjectif > Cas particuliers d'accord de l'adjectif



Tel

 

Le mot tel se prête à différents emplois et appartient à plusieurs catégories grammaticales. Selon le contexte, il peut être adjectif, déterminant (adjectif) indéfini ou pronom indéfini.

 

 

Tel, adjectif

 

Comme adjectif, tel évoque une idée de ressemblance. Il peut signifier « pareil » ou « semblable ». Il s’accorde avec le nom ou le pronom auquel il se rapporte. Cette règle s’applique également lorsqu’il entre dans des locutions comme en tant que tel.

 

Exemples :

 

-  La situation était telle qu’une deuxième alarme a dû être déclenchée. (accord avec situation)

-  Elle ne veut voir personne; tel est son désir. (accord avec désir)

-  Que devons-nous faire en de telles circonstances? (accord avec circonstances)

-  Je me méfie de telles rumeurs. (accord avec rumeurs)

-  Tel père, tel fils. Telle mère, telle fille? (accord avec père et avec fils; accord avec mère et avec fille)

-  Déguster une glace au soleil, il n’y a rien de tel! (accord avec le pronom masculin rien)

-  La jeunesse en tant que telle est un atout. (accord avec jeunesse)

 

 

Dans la construction tel quel, qui signifie « sans modification, dans le même état », les deux éléments s’accordent avec le nom ou le pronom auquel ils se rapportent.

 

Exemples :

 

-  Les ordinateurs seront mis en vente tels quels. (accord avec ordinateurs)

-  Leur offre, nous l’avons acceptée telle quelle. (accord avec l’, qui renvoie à offre)

-  Deux propositions avaient été faites. Elles ont été adoptées telles quelles. (accord avec elles, qui renvoie à propositions)

 

 

L’adjectif tel peut aussi introduire une comparaison. Il équivaut alors à comme ou à par exemple. Dans ce cas, tel s’accorde habituellement avec le nom qui suit, c’est-à-dire avec celui qui sert de point de comparaison.

 

Exemples :

 

-  Elle gisait là, immobile, tel un arbre qu’on aurait abattu.

-  Les ingénieures et les ingénieurs récemment embauchés, telle Julia, sont ultraqualifiés.

-  Les publications de notre organisme, tels les rapports de recherche et les études, sont distribuées gratuitement. (Avec des noms de genres différents, en l’occurrence rapports et études, l’accord se fait au masculin pluriel [voir l’article Adjectif avec deux noms joints par et].)

 

 

Tel, comme adjectif, peut aussi exprimer l’idée d’un haut degré d’intensité. Son sens équivaut alors, en quelque sorte, à « si grand, si fort ».

 

Exemples :

 

-  Une telle bêtise me stupéfie!

-  J’ai adoré sauter en parachute. Je n’avais jamais ressenti de telles sensations auparavant.

-  Comment vous remercier? Vous avez fait preuve d’un tel dévouement!

 

 

Tel, déterminant indéfini

 

Tel est aussi un déterminant indéfini (appelé adjectif indéfini, en grammaire traditionnelle). Il apparaît alors directement devant un nom désignant quelque chose que l’on ne précise pas, qui demeure indéterminé. On le rencontre également dans les formes complexes tel ou tel ainsi que tel et tel, qui accompagnent le plus souvent un nom singulier.

 

Exemples :

 

-  Il lui donnait rendez-vous à telle heure et à tel endroit.

-  On m’a demandé de vérifier si telle personne était arrivée à l’heure.

-  Si telle ou telle solution lui était proposée, il accepterait assurément. (L’accord du nom au pluriel est aussi possible, mais il est plus rare, notamment en raison de la coordination avec ou : si telle ou telle solutions lui étaient proposées.)

-  Pourquoi tels ou tels changements n’ont-ils pas été envisagés? (Ici le pluriel est de mise puisque l’énoncé porte explicitement sur des ensembles de changements.)

-  Tel et tel écrivain étaient souvent cités par Eduardo, qui appuyait ainsi ses réflexions. (On peut considérer qu’il y a ellipse du premier nom, ce qui expliquerait le singulier du deuxième nom malgré la coordination avec et; le verbe, lui, s’accorde en principe tout de même au pluriel. Notons que la marque du pluriel ajoutée au nom introduit par tel et tel demeure possible, mais plus rare : tel et tel écrivains.)

 

 

Tel, pronom indéfini

 

Comme pronom indéfini, tel désigne une personne indéterminée. Il en va de même dans les formes complexes tel ou tel ainsi que tel et tel. Même si certaines exceptions peuvent être relevées dans les ouvrages de référence, l’accord du verbe se fait en principe de la manière suivante : la forme avec ou entraîne le singulier (à moins que tel soit au pluriel), et la forme avec et entraîne le pluriel.

 

Exemples :

 

-  Tel est pris qui croyait prendre.

-  Je sais bien que, pendant la présentation, tel ou tel s’absentera.

-  Il ne faut pas se soucier de ce que peuvent penser telles ou telles.

-  Espérons que telle et telle présenteront leur candidature. (ou, plus rarement : présentera sa candidature)

 

 

Quant aux formes un tel et une telle, elles sont employées pour parler d’une personne dont on ne veut ou ne peut pas préciser le nom. Dans l’usage, on rencontre plusieurs variantes graphiques : un tel, Une telle, Un Tel, Unetelle, etc. Selon certains ouvrages de référence, l’usage moderne tend à l’emploi des variantes soudées. Cela s’applique particulièrement avec un titre de civilité, auquel cas la majuscule est de mise, Untel et Unetelle ayant alors la valeur d’un nom propre fictif.

 

Exemples :

 

-  J’ai rencontré une telle à ce colloque.

-  Ne sois pas surpris si un tel te pose des questions.

-  Il ne faudra pas oublier de les prévenir à l’arrivée de madame Unetelle.

-  M. Untel a pris la parole.

 

 

Compléments :

 

Tel que (Cas particuliers d’accord de l’adjectif)

Comme tel (La comparaison)

Tel que tel (Usages)

 

 

Article mis à jour en 2019

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2019

Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002