Banque de dépannage linguistique


La grammaire
Le verbe > Accord du verbe avec le sujet > Sujet qui est une expression de quantité



Fraction et pourcentage

 

Après l’expression d’une fraction ou d’un pourcentage suivis d’un complément, l’accord du verbe peut se faire au singulier ou au pluriel, selon le sens ou l’importance qu’on accorde à la proportion exprimée par la fraction ou le pourcentage, ou à l’ensemble exprimé par le complément. On constate cependant qu’en général, la tendance est de faire l’accord avec le complément. Dans ce dernier cas, un complément au pluriel entraîne un verbe au pluriel, tandis qu’un complément au singulier entraîne un verbe au singulier.

 

Exemples :

 

-  Selon la directrice, 30 % du personnel qui a été invité à se prononcer ont réagi favorablement. (Inviter s’accorde au singulier avec le complément personnel, alors que réagir s’accorde au pluriel avec le pourcentage.)

-  Plus du quart des cas a été déclaré. (On insiste sur une fraction précise.)

-  Un bon tiers de la récolte a été perdu. (On insiste sur la proportion perdue.)

-  La moitié des députés a voté pour le projet. (On insiste sur une fraction précise.)

-  La moitié des pommes seront vendues. (On met l’accent sur le complément, qui est féminin pluriel.)

-  Le sondage indique que 45 % des étudiants ont voté. (On met l’accent sur le complément, qui est pluriel.)

-  Il en ressort que 40 % des spécialistes sont de cet avis. (On met l’accent sur le complément, qui est pluriel.)

-  Selon cette revue scientifique, 1 % des gens les plus fortunés de ce pays possèdent une grande entreprise. (On met l’accent sur le complément, qui est pluriel.)

-  Le sondage indique que 45 % de la population a voté. (On met l’accent sur le complément, qui est singulier.)

-  Il semble que 25 % de l’électorat a voté contre cela. (On met l’accent sur le complément, qui est singulier.)

 


Si la fraction ou le pourcentage sont précédés d’un déterminant (lesces, etc.), l’accord du verbe se fait obligatoirement avec l’expression du pourcentage.

 

Exemples :

 

-  Les deux tiers du personnel seront affectés à d’autres tâches.

-  Nous devons partager les 15 % de profit qui restent.

-  Ces dix pour cent doivent être répartis.

-  Ces 60 % de la population seront soumis à l’enquête.

-  Le 1 % le plus fortuné au Québec n’appartient pas entièrement à l’élite financière mondiale.

 

 

Si la fraction est exprimée par la préposition sur suivie d’un nombre, cette préposition suit le nom, et le verbe s’accorde avec ce nom. Ainsi, l’accord se fait au pluriel après les expressions sur centsur dixsur vingt, etc. (sauf, évidemment, après un sur centsur dixsur vingt).

 

Exemples :

 

-  Soixante personnes sur cent ont répondu au sondage.

-  Un document sur dix devrait être mis à jour d’ici la fin de l’année.

-  Quinze élèves sur vingt ont obtenu cette note.

-  À peine un participant sur cent a rempli tout le questionnaire.

 

 

Si le complément de la fraction ou du pourcentage est sous-entendu et qu’il est singulier, l’accord du verbe se fait avec l’expression de pourcentage ou la fraction, donc au masculin singulier pour les pourcentages inférieurs à 2 %, et au masculin pluriel dans les autres cas. Si le complément sous-entendu est pluriel et qu’il s’agit de personnes, l’accord se fait en genre et en nombre avec ce complément.

 

Exemples :

 

-  Cette année encore, 1,5 % servira à couvrir les frais de déplacement.

-  De tous les membres de l’association, 20 % ont un diplôme universitaire.

-  Pour ce qui est du budget de l’année prochaine, 20 % seront réservés à l’achat de matériel informatique.

-  Parmi les personnes qui ont répondu à l’appel, 70 % ont été affectées à l’étranger.

-  Les membres présents, dont la moitié représentent les régions, ont manifesté leur soutien à cette proposition. (Le complément de la moitié, qui est membres présents, est sous-entendu : l’accord se fait avec celui-ci, au pluriel.)

 

 

En outre, lorsque la majorité de ou la minorité de sont pris dans leur sens mathématique très précis, ce sont généralement eux qui commandent l’accord.

 

Exemple :

 

-  La majorité des personnes présentes est favorable à la proposition.

 

 

Enfin, lorsque c’est le mot fraction ou le mot pourcentage qui est sujet, le verbe s’accorde avec ce mot.

 

Exemples :

 

-  Le comité chargé d’analyser les coûts de construction a conclu qu’une fraction était surévaluée.

-  Des fractions de leurs revenus leur ont été retirées petit à petit, les laissant avec un budget famélique.

-  « Quel pourcentage de nos membres sera d’accord avec cette augmentation de la cotisation? », se demande la trésorière.

-  Les pourcentages liés aux inscriptions au secteur professionnel de cette commission scolaire sont éloquents.

 

 

Par ailleurs, notons qu’on peut écrire le pourcentage en toutes lettres ou, plus couramment, en chiffres accompagnés du symbole %. On évite cependant de commencer une phrase par un nombre écrit en chiffres, exception faite du contexte des réseaux sociaux.

 

Exemples :

 

-  Il s’avère que soixante-dix pour cent des réponses ont été jugées valables.

-  Quelque 70 % des réponses ont été jugées valables. (Le symbole est précédé d’une espace insécable.)

-  Soixante-dix pour cent des réponses ont été jugées valables. (et non : 70 % des réponses)

 

 

Compléments :

 

Écriture des nombres (Rédaction dans les réseaux sociaux)

Écriture des nombres en lettres (Nombres)

Nombre fractionnaire inférieur à deux (Nom après une expression de quantité ou de catégorie)

Participe passé précédé d’une fraction, d’un pourcentage ou d’un nom numéral (Cas particuliers d’accord du participe passé)

 

 

Article mis à jour en 2019

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : septembre 2019

Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002