Banque de dépannage linguistique


La grammaire
L'adjectif > Formation du féminin des adjectifs



Absous, dissous et résolu

 

Certains adjectifs ont une formation et une orthographe irrégulières au féminin. Parmi ces adjectifs, il faut signaler ceux qui sont dérivés des participes passés des verbes terminés en ‑soudre : absoudre, dissoudre et résoudre.

 

Les verbes absoudre et dissoudre ont un participe passé, et par conséquent un adjectif correspondant, qui se termine par -s au masculin et par -te au féminin, ce qui donne les formes : absous, absoute, dissous, dissoute.

 

Exemples :

 

- Elle l’a absous malgré tout ce qu’il avait fait.

- À la suite de certains incidents, l’assemblée a été dissoute.

 

 

Les formes absolu(e) et dissolu(e) sont d’anciennes formes de participes passés associées à ces verbes, qui ne subsistent plus maintenant que comme adjectifs pour signifier respectivement « sans restriction » et « libertin, dépravé ».

 

Exemples :

 

- Elle veut qu’on lui laisse une liberté absolue.

- Il est reconnu pour ses mœurs dissolues.

 

 

Le verbe résoudre n’a pas évolué de la même façon puisque le participe passé et l’adjectif correspondant est résolu(e). La forme résous (au féminin résoute) existe également mais est d’emploi très restreint; on l’emploie pour parler de choses qui changent d’état.

 

Exemples :

 

- Il est résolu à obtenir ce poste.

- Le brouillard résous en pluie s’étendait sur toute la ville.

 

 

Les participes passés des verbes absoudre, dissoudre et résoudre font partie des propositions de rectifications de l’orthographe. Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article Anomalies supprimées.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002