Banque de dépannage linguistique


La grammaire
Le verbe > Accord du participe passé > Avec l'auxiliaire avoir



Participe passé suivi d'un infinitif sous-entendu

 

Les participes passés de certains verbes (cru, dit, , désiré, osé, pensé, permis, prévu, promis, pu, su, voulu, etc.) peuvent être suivis d’un infinitif sous-entendu. Ces participes restent invariables, car aucun élément qui les précède n’est leur complément direct. Celui-ci est l’infinitif sous-entendu (le pronom que est le complément direct de l’infinitif sous-entendu).

 

Exemples :

 

- J’ai tenu toutes les promesses que j’ai pu. (sous-entendu tenir)

- Nous avons compilé toutes les données que nous avons pu. (sous-entendu compiler)

- Maria a donné à son fils toute l’affection qu’elle a voulu. (sous-entendu donner)

- Ils ont exploité toutes les ressources qu’ils ont voulu. (sous-entendu exploiter)

- Sara n’était pas une pianiste aussi virtuose qu’il avait cru. (sous-entendu être)

- Nous avons fait les escales que nous avions prévu. (sous-entendu faire)

 

Cependant, ces verbes, à l’exception de pouvoir, peuvent aussi avoir leur propre complément d’objet direct, placé devant, ce qui rend l’accord obligatoire.

 

Exemples :

 

- Éric a raconté des histoires que Lucie n’a pas crues.

- Isabelle récoltait les fleurs qu’elle avait voulues.

- Les effets que nous avions prévus se sont tous produits.

 

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article Tableau-synthèse : participe passé avec l'auxiliaire avoir.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002