Banque de dépannage linguistique


L'orthographe
Homophones lexicaux



Malgré et mal gré

 

Faut-il écrire mal gré ou malgré? Ces deux orthographes sont correctes, mais l’usage et le sens de ces mots sont différents selon la graphie.

 

Le mot gré, que l’on reconnaît dans le verbe agréer, signifie « ce qui plaît, ce qui convient ». Ce mot s’emploie dans plusieurs expressions comme : au gré de, savoir gré, à son gré, de gré à gré, de gré ou de force, bon gré mal gré. C’est justement dans cette dernière expression que mal gré s’écrit en deux mots. L’expression bon gré mal gré signifie « en se résignant, que cela plaise ou non ».

 

Exemples :

 

- Les médecins spécialistes devront obéir à ce décret bon gré mal gré.

- Bon gré mal gré, il faudra qu’il fasse ce voyage.

 

On remarque qu’il n’y a pas de virgule entre les deux groupes de mots bon gré et mal gré.

 

 

Le mot malgré (écrit en un mot) est une préposition qui peut s’employer dans différentes constructions et avec plusieurs sens.

 

Malgré suivi d’un nom de personne ou d’un pronom représentant une personne, signifie « contre le gré de quelqu’un » ou « en dépit de l’opposition de quelqu’un ». Dans ce sens, malgré peut être précédé de bien, presque, ou tout à fait.

 

Exemples :

 

- C’est bien malgré elle que Sylvie a surpris cette conversation.

- Les employés de cette direction ont publié ce rapport malgré leur directeur.

- Tout à fait malgré lui, Paul a suivi ce cheminement de carrière.

 

Malgré suivi d’un nom d’objet ou d’un pronom représentant une chose signifie « en dépit de ».

 

Exemples :

 

- Ils ont décidé de faire du ski, malgré les intempéries.

- Le plan d’action a pu être entièrement réalisé malgré les coupures de budget.

 

 

Pour en savoir plus sur l'emploi de la locution conjonctive malgré que, vous pouvez consulter l'article Malgré que.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002