Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Pléonasmes



Consensus commun

 

L’enchaînement consensus commun que l’on trouve dans les exemples suivants est considéré comme pléonastique.

 

Exemples fautifs :

 

- Les sondages ont démontré qu’il y avait un consensus commun sur cette question.

- Après avoir obtenu un consensus commun chez ses conseillers municipaux, le maire a présenté son plan d’aménagement à la population.

- Durant l’assemblée syndicale, on a observé un consensus commun sur la question des augmentations de salaire. 

 

 

En effet, le nom consensus signifie « accord entre plusieurs personnes » et l’adjectif commun a pour sens « qui est fait conjointement, à plusieurs ». Il y a donc redondance puisque l’idée de communauté est présente deux fois. La signification de chacun des deux mots sous-entend la participation de plusieurs personnes (sinon de la majorité) au processus.

 

On écrirait donc préférablement :

 

- Les sondages ont démontré qu’il y avait un consensus sur cette question.

- Après avoir obtenu un consensus général chez ses conseillers municipaux, le maire a présenté son plan d’aménagement à la population.

- Durant l’assemblée syndicale, on a observé un consensus sur la question des augmentations de salaire.

 

 

Au fil du temps, le mot consensus a connu une restriction de sens et en est venu à désigner l’accord et le consentement du plus grand nombre, de l’ensemble ou d’une large majorité de l’opinion publique. On le trouve maintenant employé, dans cette acception, dans différentes expressions comme : consensus social, consensus québécois, large consensus, etc.

 

Exemples :

 

- Les politiciens cherchent à obtenir le consensus social sur cette question.

- Le parti au pouvoir essaie de régler ses actions sur le consensus québécois.

- Les journalistes ont interrogé la population à la suite des derniers attentats : ils en ont tiré un large consensus de consternation.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002