Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Pléonasmes



Redemander de nouveau

 

L’enchaînement redemander de nouveau que l’on trouve dans les exemples suivants est considéré comme pléonastique.

 

Exemples fautifs :

 

- Comme ils avaient encore du temps devant eux, ils ont redemandé de nouveau une bouteille de vin au serveur. 

- Le vote a été redemandé de nouveau, car il y avait eu confusion au moment du dépouillement du scrutin.

- Les enfants de Camille aiment tellement cette histoire qu’ils la redemandent de nouveau chaque soir.

 

 

Le verbe redemander est ce qu’on appelle un verbe itératif (ou fréquentatif), c’est-à-dire qu’il est pourvu d’un préfixe (re-) qui indique la répétition de l’action exprimée par le verbe demander. Ce verbe a donc le sens de « demander de nouveau une chose » et la locution adverbiale de nouveau signifie « une deuxième fois, une fois de plus ». Il y a donc redondance puisque l’idée de réitération est présente deux fois. La signification de chacun des mots indique qu’il y a une répétition.

 

On écrirait donc préférablement :

 

- Comme ils avaient encore du temps devant eux, ils ont redemandé une bouteille de vin au serveur. 

- Le vote a été demandé de nouveau, car il y avait eu confusion au moment du dépouillement du scrutin.

- Les enfants de Camille aiment tellement cette histoire qu’ils la redemandent chaque soir.

 

 

 

L’emploi du verbe redemander au sens de « réclamer ce que l’on a donné ou prêté » est tout à fait correct. Par contre, l’expression en redemander au sens d'« insister pour obtenir à nouveau quelque chose » appartient au registre familier et ne devrait donc pas figurer dans un texte de style soutenu.

 

Exemples :

 

- Jean a redemandé à Paul le disque qu’il lui a prêté.

- Ce chanteur est très populaire; à chacune de ses prestations, ses admirateurs en redemandent.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002