Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Pléonasmes



Différer à une date ultérieure

 

L’enchaînement différer à une date ultérieure que l’on trouve dans les exemples suivants est considéré comme pléonastique.

 

Exemples fautifs :

 

- Comme la météo prévoyait du mauvais temps, Michel et Marie ont dû différer leur voyage à une date ultérieure.

- Plusieurs clients choisiront de différer à une date ultérieure le paiement de leurs électroménagers.

- En raison de nombreux contretemps, le directeur général a différé à une date ultérieure la réunion qui était prévue aujourd’hui.

 

En effet, le verbe différer signifie « retarder, remettre à plus tard » et la locution prépositive à une date ultérieure a le sens de « qui vient après (dans le temps) ». Il y a donc redondance puisque l’idée de postériorité est présente deux fois. La signification de chacun des deux éléments indique qu’il y a un report.

 

On écrirait préférablement :

 

- Comme la météo prévoyait du mauvais temps, Michel et Marie ont dû différer leur voyage.

- Plusieurs clients choisiront de différer le paiement de leurs électroménagers.

- En raison de nombreux contretemps, le directeur général a remis à une date ultérieure la réunion qui était prévue aujourd’hui.

 

 

Autrefois, le verbe différer se construisait indifféremment avec les prépositions à et de : différer de faire, à faire quelque chose au sens de « tarder à ». De nos jours, ces constructions transitives indirectes sont considérées comme littéraires et différé à n’est plus guère employée, même chez les écrivains. Dans la langue courante, le verbe différer s’emploie habituellement en construction directe. Exemples : différer une démarche, différer un paiement, différer une réunion, différer un verdict.

 

 

On portera une attention particulière à la conjugaison du verbe différer, qui requiert tantôt l’accent aigu, tantôt l’accent grave : je diffère, il diffère; nous différons, je différais.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002