Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Durable et permanent

 

Les adjectifs durable et permanent partagent une certaine proximité sémantique : ils évoquent tous deux une idée de durée dans le temps. Mais ils ne sont pas synonymes pour autant et ne doivent pas être confondus.

 

Exemples :

 

- L’éducation des jeunes au développement durable des ressources naturelles devrait être un apprentissage permanent.

 

Durable signifie « qui dure longtemps, qui présente de la stabilité et de la constance dans le temps ». On peut donc dire en parlant de choses abstraites : une mode durable, une amitié durable, un succès durable, un accord durable, une paix durable. Par contre, souhaiter avoir un succès permanent, un accord permanent, une paix permanente relèverait plutôt de l’utopie. Durable s’applique aussi à des choses concrètes, par exemple : un édifice durable, du béton durable (et non un édifice permanent, du béton permanent).

 

L’adjectif permanent signifie « qui dure sans interruption ni changement pendant une longue période non déterminée ». En raison de l’idée de non-interruption véhiculée par cet adjectif, on peut dire des neiges permanentes au sommet de hautes montagnes, un gaspillage permanent des ressources, un comité permanent composé de membres permanents, un domicile permanent (et non un domicile durable) pour quelqu’un qui a un domicile fixe.

 

En résumé, pour distinguer durable et permanent, il faut penser à l’idée de continuité. S’il peut y avoir une fin à plus ou moins longue échéance, on utilisera durable. Dans le cas contraire, s’il ne semble pas y avoir de fin, on emploiera permanent.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002