Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Pléonasmes



Se lever debout

 

L’enchaînement se lever debout que l’on trouve dans les exemples suivants est considéré comme pléonastique.

 

Exemples fautifs :

 

- Johanne s’est levée debout à cinq heures ce matin. 

- Le syndicat invite ses membres à se lever debout et à poursuivre leurs revendications.

- Quand l’accident est survenu, le vieil homme s’est levé debout pour aller voir à la fenêtre.

 

En effet, le verbe pronominal se lever a le sens de « se mettre debout, se dresser sur ses pieds » et l’adverbe debout signifie « sur ses pieds ». Il y a donc redondance puisque l’idée de se dresser sur ses pieds est présente deux fois.

 

On écrirait plus correctement :

 

- Johanne s’est levée à cinq heures ce matin.

- Le syndicat invite ses membres à rester debout et à poursuivre leurs revendications.

- Quand l’accident est survenu, le vieil homme s’est levé pour aller voir à la fenêtre.

 

 

Le participe passé du verbe pronominal se lever s’accorde toujours en genre et en nombre avec le sujet du verbe : elles se sont levées; ils se sont levés; nous nous sommes levés.

 

 

Notons finalement que le mot debout est toujours invariable; par exemple : Elles sont debout.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002