Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Paronymes



Habileté et habilité

 

Les mots habileté et habilité, très proches quant à leur prononciation, sont souvent confondus.

 

Habileté signifie « qualité d’une personne qui exécute ce qu’elle entreprend avec autant d’adresse que d’intelligence ou de compétence » ou « qualité de ce qui est fait avec adresse et compétence ou intelligence ». Ce terme désigne aussi un acte, un procédé qui est fait avec adresse et compétence ou intelligence.

 

Exemples :

 

- L’habileté du jeune Mozart subjugua les souverains d’Europe.

- L’habileté de son argumentation a permis à Jacques de remporter la victoire.

- Le médecin nous a donné un aperçu des nombreuses habiletés nécessaires à l’exercice du métier de chirurgien.

 

 

Le terme habilité appartient au vocabulaire du droit et signifie « capacité juridique à faire quelque chose ».

 

Exemples :

 

- En principe, l’habilité à négocier les accords collectifs de l’entreprise n’est reconnue qu’au délégué syndical.

- Les enfants illégitimes du roi n’ont pas l’habilité à succéder au trône.

 

 

Parmi les nombreuses acceptions de l’adjectif habile, on trouve tant celle qui se rapporte à habileté, « qui exécute quelque chose avec adresse et compétence ou intelligence », que celle qui correspond à habilité, soit « qui remplit les conditions requises pour l’exercice d’un droit ». Le verbe habiliter n’a quant à lui que la signification « rendre quelqu’un apte à accomplir un acte, une action d’un point de vue juridique ». L’emploi du terme dans le sens de « mettre en mesure de » constitue une impropriété. On dira par exemple : À la fin de leurs études secondaires, les élèves seront en mesure de saisir la complexité du système électoral contemporain, et non les élèves seront habilités à saisir la complexité du système électoral contemporain.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002