Banque de dépannage linguistique


La typographie
Majuscules > Emploi de la majuscule pour des noms particuliers



Jours de la Semaine sainte

 

L’écriture des noms de fêtes civiles ou religieuses pose des problèmes quant à l’emploi des majuscules et du trait d’union. Lorsque le nom ne comporte qu’un seul mot, la majuscule est de rigueur. Lorsque le nom comporte plusieurs mots, la règle générale est de mettre une majuscule au nom spécifique, celui qui vient préciser la fête dont il s’agit, et une minuscule au nom générique (par ex. fête, jour). Cette règle n’est toutefois pas toujours respectée et l’on observe des graphies différentes selon les ouvrages.

 

 

L’orthographe des jours de la Semaine sainte peut susciter des difficultés relatives aux majuscules. La règle veut que les noms des jours prennent une majuscule et que l’adjectif saint prenne une minuscule. Selon la même logique, on pourra écrire Semaine sainte avec une majuscule à Semaine. Il faut toutefois noter que certains auteurs et quelques dictionnaires ne mettent aucune majuscule aux jours de la Semaine sainte.

 

Enfin, il n’y a pas de trait d’union entre le nom du jour et l’adjectif saint.

 

Exemples :

 

- La Semaine sainte est la dernière semaine du carême.

- Le Jeudi saint commémore la Cène.

- Le Vendredi saint, nous nous rappelons la crucifixion du Christ.

- Certaines paroisses célèbrent Pâques le soir du Samedi saint.

 

Pour en savoir davantage sur l’orthographe du mot saint, vous pouvez consulter l’article Saint.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002