Banque de dépannage linguistique


La typographie
Majuscules > Emploi de la majuscule pour des noms particuliers



Pâques

 

L’écriture des noms de fêtes civiles ou religieuses pose des problèmes quant à l’emploi des majuscules et du trait d’union. Lorsque le nom ne comporte qu’un seul mot, la majuscule est de rigueur. Lorsque le nom comporte plusieurs mots, la règle générale est de mettre une majuscule au nom spécifique, celui qui vient préciser la fête dont il s’agit, et une minuscule au nom générique (p. ex. : fête, jour). Cette règle n’est toutefois pas toujours respectée, et l’on observe des graphies différentes selon les ouvrages.

 

Pâques peut susciter des difficultés relatives au genre (masculin ou féminin), au nombre (singulier ou pluriel) et à l’emploi de la majuscule.

 

Pâque est un nom féminin singulier lorsqu’il désigne la fête juive. Il est alors précédé de l’article défini féminin. Bien que l’on ait déjà employé la minuscule lorsqu’il s’agissait de cette fête, l’usage est maintenant d’utiliser la majuscule. Ce mot peut également désigner la fête chrétienne, mais l’usage du féminin singulier est alors archaïque.

 

Exemples :

 

  La veillée familiale de la Pâque juive est célébrée avec le pain azyme.

  Dans l’expression manger la pâque, on fait allusion à l’agneau pascal.

 

 

Lorsqu’il s’agit de la fête chrétienne, Pâques est masculin singulier (malgré le s) et s’écrit toujours avec un p majuscule. Dans ce cas, il n’est pas précédé d’un article. Par contre, Pâques est féminin pluriel lorsqu’il est accompagné d’un adjectif.

 

Exemples :

 

  Cette année, Pâques est tombé assez tard et il a été très ensoleillé.

  Paul nous a envoyé une carte pour nous souhaiter de joyeuses Pâques.

  On parle parfois de Pâques neigeuses pour désigner un printemps tardif.

  L’expression Pâques fleuries fait allusion au dimanche des Rameaux ou aux pâquerettes qui fleurissent aux alentours de Pâques.

  Faire ses Pâques (ou pâques) signifie « se confesser et communier à l’occasion de cette fête ».

 

On emploiera également un p majuscule dans certaines expressions consacrées comme œufs de Pâques, vacances de Pâques, lundi de Pâques, cloches de Pâques. Notons que l’adjectif pascal s’écrit toujours avec un p minuscule; on écrira ainsi cierge pascal, célébration pascale, congé pascal, agneau pascal.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002