Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Pléonasmes



Illusion trompeuse

 

L’enchaînement illusion trompeuse que l’on trouve dans les exemples suivants est considéré comme pléonastique.

 

Exemples fautifs :

 

- Cette teinte pâle donne une illusion trompeuse de fraîcheur à toute la pièce.  

- Ces maquillages donnent l’illusion trompeuse que les comédiens sont des vieillards.

- La nuit dernière, j’étais fiévreuse et j’ai été le jouet d’illusions trompeuses.

- Les jeunes gens se bercent souvent d’illusions trompeuses au sujet de l’amour.

 

En effet, le nom illusion vient du latin illusio, illudere « se moquer, se jouer de ». En français, le mot illusion signifie au sens propre « erreur de perception causée par une fausse apparence » et au sens figuré « croyance erronée, idée fausse dont le caractère séduisant abuse l’esprit ». L’adjectif trompeur qualifie quant à lui ce qui trompe, ce qui induit en erreur. Il y a donc redondance puisque l’idée de fausseté, de tromperie est présente deux fois.

 

On écrirait plus correctement :

 

- Cette teinte pâle donne une illusion de fraîcheur à toute la pièce.  

- Ces maquillages donnent l’illusion que les comédiens sont des vieillards.

- La nuit dernière, j’étais fiévreuse et j’ai été le jouet d’illusions.

- Les jeunes gens se bercent souvent d’illusions au sujet de l’amour.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002