Banque de dépannage linguistique


La typographie
Majuscules > Emploi de la majuscule pour des noms particuliers



Pentecôte

 

L’écriture des noms de fêtes civiles ou religieuses pose des problèmes quant à l’emploi des majuscules et du trait d’union. Lorsque le nom ne comporte qu’un seul mot, la majuscule est de rigueur. Lorsque le nom comporte plusieurs mots, la règle générale est de mettre une majuscule au nom spécifique, celui qui vient préciser la fête dont il s’agit, et une minuscule au nom générique (par ex. fête, jour). Cette règle n’est toutefois pas toujours respectée et l’on observe des graphies différentes selon les ouvrages.

 

Le nom de la  fête religieuse de la Pentecôte s’écrit toujours avec un P majuscule. Dans la religion chrétienne, la Pentecôte se célèbre le septième dimanche après Pâques en commémoration de la descente du Saint-Esprit sur les apôtres. Dans la religion juive, la Pentecôte commémore la remise des Tables de la Loi à Moïse; cette fête se nomme également fête de la Promulgation de la Tora ou fête des Semaines.

 

Exemples :

 

- La fête chrétienne de la Pentecôte se célèbre depuis la fin du Xe siècle.

- La fête juive de la Pentecôte est commémorée le cinquantième jour après la Pâque juive.

- Le lundi de Pentecôte n’est pas un jour férié.

 

 

Le substantif et l’adjectif dérivés du mot Pentecôte s’écrivent avec un p minuscule. Il s’agit de pentecôtisme et de pentecôtiste. Le pentecôtisme est un mouvement religieux né dans les églises protestantes des États-Unis au début du XXe siècle. Comme nom, pentecôtiste désigne une personne adepte du pentecôtisme et comme adjectif, il qualifie ce qui se rapporte à ce mouvement religieux.

 

Exemple :

 

- Les pentecôtistes, adeptes du pentecôtisme, croient que les dons de l’Esprit saint agissent aujourd’hui comme au début de l’Église.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002