Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts sémantiques



Biaisé

 

Le verbe biaiser signifie, dans son acception moderne et courante, « user de moyens détournés, être de biais ou introduire un biais dans ». S’il est correct de parler d’un résultat biaisé, c’est-à-dire faussé par un biais, l’emploi de l’adjectif biaisé pour qualifier une chose ou une personne partiale, subjective, tendancieuse, qui a des préjugés, un parti pris ou une idée préconçue constitue toutefois un anglicisme.

 

Exemples fautifs :

 

- Le comité de sélection était biaisé : il a refusé sa candidature sous un prétexte spécieux.

- Je m’inscris en faux contre ce jugement biaisé.

- Tu es biaisé dans cette histoire! Un peu d’objectivité serait de mise.

 

On écrira plutôt, par exemple :

 

- Le comité de sélection avait un parti pris : il a refusé sa candidature sous un prétexte spécieux.

- Je m’inscris en faux contre ce jugement tendancieux.

- Tu as une vision subjective de cette histoire! Un peu d’objectivité serait de mise.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002