Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts sémantiques



Bonus

 

En français, le substantif bonus est employé dans le domaine de l’assurance automobile pour désigner un rabais accordé à un conducteur pour sa bonne conduite.

 

C’est sous l’influence de l’anglais qu’on l’emploie pour désigner une prime, c’est-à-dire une rémunération supplémentaire récompensant certains mérites, services, etc. C’est également un anglicisme que d’utiliser bonus à la place des termes indemnité, gratification, avantage, supplément ou boni.

 

Exemples fautifs :                                     

 

- Les gestionnaires désigneront les employés susceptibles de recevoir un bonus.

- Un bonus a été versé aux salariés en raison des inconvénients liés à leurs tâches.

- Cette chaîne de magasins axe sa publicité sur les bonus qu’elle offre à ses clients.

 

 

On écrira plutôt, par exemple :

 

- Les gestionnaires désigneront les employés susceptibles de recevoir une prime de rendement.

- Une indemnité a été versée aux salariés en raison des inconvénients liés à leurs tâches.

- Cette chaîne de magasins axe sa publicité sur les primes qu’elle offre à ses clients.

 

 

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002