Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Impropriétés



Endos

 

Le terme endos appartient au vocabulaire du commerce et signifie « mention inscrite au dos d’un effet de commerce (par exemple un chèque, un billet à ordre ou une lettre de change) ». Le signataire de cette mention transfère ainsi la propriété de cette pièce à une tierce personne. Endosser un effet, c’est y apposer au dos sa signature, suivie généralement d’une formule telle que « veuillez payer à l’ordre de », afin de le transmettre. Signalons que certains dictionnaires indiquent endossement comme synonyme d’endos.

 

Exemple :

 

Le trésorier, responsable de l’encaissement des cotisations au club, reçoit les chèques, y met son endos et les apporte ensuite à la banque.

 

Le mot endos n’est donc pas synonyme de verso ou de dos, et l’expression à l’endos de, elle, est critiquée. Quelques mots en français permettent de nommer l’envers des choses, le côté de celles-ci opposé à celui que l’on doit voir d’abord : on dira verso lorsqu’il est question d’un feuillet, d’une page ou d’un document similaire; le terme dos désigne quant à lui, par analogie avec la partie du corps qui porte ce nom, la surface postérieure d’un objet. S’il s’agit d’un livre, la surface unissant les deux plats est correctement appelée dos et celle montrant en quelque sorte l’envers du livre, quatrième de couverture. Enfin, le mot revers désigne entre autres le côté pile d’une pièce de monnaie ou d’une médaille et, de façon générale comme envers, le côté opposé à celui qui se présente à la vue le premier ou est perçu comme le principal.

 

Exemples :

 

Au verso (et non : à l’endos) de toutes ses photographies de voyage, Suzanne a inscrit les dates et le nom de l’endroit où elles ont été prises.

- Les règles du concours figurent au dos (et non : à l’endos) de la boîte de céréales.

- On recommande souvent de ne se servir du fer à repasser que sur l’envers (et non : l’endos) des tissus.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : décembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002