Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Altérations d'expressions figées



Savoir gré

 

Le mot gré a aujourd’hui le sens de « ce qui convient » ou « ce qui plaît » et « ce à quoi l’on consent volontairement ». Il n’est usité que dans certaines expressions telles que au gré de quelqu’un « à sa convenance », bon gré mal gré « que cela plaise ou non », de son plein gré « volontairement, sans être contraint » et contre le gré de quelqu’un « contre sa volonté ». De nombreux termes sont issus de ce mot, notamment agréer, agréable, désagrément, malgré et maugréer.

 

Gré a aussi déjà signifié « reconnaissance, gratitude ». Ce sens ne survit que dans la locution savoir gré (à quelqu’un de quelque chose), utilisée surtout comme formule de politesse. Elle signifie « avoir de la reconnaissance ».

 

Exemples :

 

- Vous avez sauvé notre fille et nous vous en saurons gré éternellement.

- Nous vous saurions gré de bien vouloir nous répondre dans les plus brefs délais.

 

 

Le plus souvent utilisée au conditionnel, puisque ce mode est celui que l’on privilégie pour exprimer la politesse, cette locution est souvent écrite à tort nous vous serions gré. Or, la locution n’est pas être gré mais bien savoir gré, la ressemblance des formes conjuguées des verbes être et savoir prêtant à confusion. Rappelons aussi que, même si cette expression est synonyme de « nous vous sommes reconnaissants », le mot gré est un substantif qui correspond à reconnaissance et non un adjectif ou un participe passé, comme sa graphie pourrait le laisser supposer, d’où son invariabilité. Par ailleurs, si l’emploi de savoir peut nous paraître illogique devant le mot gré, il faut comprendre que le verbe a ici le sens plus ou moins courant d'« être conscient ». Nous vous saurions gré équivaut ainsi à « nous sommes conscients de notre reconnaissance envers vous ».

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002