Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Altérations d'expressions figées



Tendon d'Achille et talon d'Achille

 

Le tendon d’Achille est le tendon qui attache le muscle du mollet sur l’os du talon (le calcanéum). C’est le plus gros et le plus puissant tendon de l’organisme. Il est susceptible de se rompre à la suite d'un effort violent, provoquant alors une douleur vive qui rend parfois impossible la marche.

 

Exemples :

 

- Durant les marathons, les coureurs soumettent leurs tendons d’Achille à une tension considérable.

- L’orthopédiste a diagnostiqué une pathologie dégénérative du tendon d’Achille.

 

 

Achille est un personnage central de l'Iliade. Sa mère Thétis, pour le rendre immortel, le trempa dans les eaux du Styx en le tenant par le talon. Le corps d'Achille devint invulnérable, à l'exception de cet endroit qui n’avait pas été immergé. Au cours du siège de Troie, Achille fut sur le point de trahir ses alliés par amour pour Polyxène, mais une flèche atteignit son point faible, le talon, et il périt.

 

Le tendon d’Achille a bien été nommé en souvenir de cet épisode de la mythologie grecque. Cette expression ne désigne toutefois que la partie du corps et n’a donc qu’un sens propre. Par contre, lorsqu’on fait allusion à la mythologie pour décrire le point faible ou vulnérable de quelqu’un ou de quelque chose, c’est la locution imagée talon d’Achille qu’il faut employer.

 

Exemples :

 

- Il est facile de culpabiliser Monique : on connaît son talon d’Achille.

- Ce vin montre tout le fruité voulu, mais son acidité élevée est son talon d’Achille.

- La question linguistique est le talon d’Achille de ce politicien et ses adversaires ne manqueront pas de le questionner à ce sujet.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002