Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La rédaction et la communication
Rédaction administrative et commerciale > Documents numériques > Courrier électronique



- Généralités sur la rédaction d'un courriel

 

Convivial et pratique, le courrier électronique, aussi appelé courriel ou messagerie électronique – on évitera les anglicismes e-mail ou mail –, permet des échanges rapides, plus courts et moins officiels que le courrier traditionnel. Il est désormais utilisé pour la transmission de notes, de notes de service, d’avis de convocation, d’ordres du jour, etc. Pour ces envois, cependant, surtout pour les notes, il est suggéré de les transmettre dans un fichier joint au courriel, et ce, dans le but de respecter les normes de présentation.

 

Dans un contexte de travail, même si le style d’écriture peut être plus familier et proche de la communication orale, voire télégraphique selon les contextes, le rédacteur ou la rédactrice doit veiller à la qualité de la langue utilisée dans ses courriels. La rapidité de ce mode de communication ne peut, en aucun cas, excuser  les fautes de frappe, d’orthographe, de grammaire et de syntaxe. Il faut donc relire tout message avant de l’envoyer, comme on le ferait pour une lettre expédiée par la poste.

 

Le rédacteur ou la rédactrice doit s’assurer également que le protocole épistolaire et les règles d’étiquette relatives à Internet sont respectés (voir à ce sujet l’article Nétiquette).

 

Le courriel professionnel demande un style plus soigné que le courriel personnel. Le style familier n’est donc pas de mise dans les messages à caractère strictement professionnel. Ainsi, on réserve généralement l’emploi des binettes – petits dessins réalisés avec des caractères du clavier suggérant la forme d’un visage dont l’expression traduit l’état d’esprit de l’internaute expéditeur – à ce genre de correspondance en raison de leur nature trop familière (voir à ce sujet l’article Binette). Les binettes peuvent toutefois figurer dans des échanges détendus entre collègues ou dans des messages à caractère personnel. On se gardera enfin d’abuser d’abréviations afin de ne pas nuire à la compréhension du message.

 

 

Pour en savoir davantage sur la rédaction d’un courriel, vous pouvez consulter les articles En-tête, Début du message et formule d’appel, Message, Salutation, Signature et coordonnées, Avis de confidentialité, Fichier joint, Courriel bilingue et Réponse automatique d’absence du bureau.

 

 

Vous trouverez différents modèles de courriers électroniques dans les articles Exemples de courriels professionnels, Exemples d’accusés de réception, Exemples de messages d’erreur et Exemples de courriels à caractère plus familier.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles