Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts morphologiques



Billet de saison

 

Pour assister régulièrement à des concerts, à des spectacles, à des parties de hockey ou à diverses manifestations culturelles et sportives, il est possible de se procurer un abonnement ou une carte d’abonnement. On peut, au besoin, préciser la durée de cet abonnement : mensuel, annuel, etc.

 

Pour désigner un tel abonnement, le calque billet de saison, de l’anglais season ticket, est déconseillé. Il n’est pas légitimé dans l’usage en français au Québec, où la plupart des ouvrages de référence le critiquent. Par ailleurs, ses composants, pris isolément, conviennent plus difficilement au concept. D’une part, le mot billet implique généralement une entrée unique et non un usage répété. D’autre part, le complément de saison s’applique habituellement à des produits récoltés ou vendus lors d’une saison donnée (par exemple : légumes de saison, articles de saison), et non à des privilèges accordés pour la durée d’une saison.

 

Exemples :

 

-  Pour mon anniversaire, ma mère m’avait offert un abonnement aux parties des Remparts. (et non : un billet de saison)

-  Dave s’est-il finalement acheté un abonnement annuel pour voir la Ligue nationale d’improvisation? (et non : un billet de saison)

-  Si tu fais du ski toutes les fins de semaine, tu devrais te procurer une carte d’abonnement. (et non : un billet de saison)

-  On économise plus de la moitié du prix des billets en s’abonnant au théâtre. (et non : en prenant un billet de saison)

 

 

Compléments (Le grand dictionnaire terminologique:

 

Anglicisme

Emprunt à l’anglais

 

 

Article mis à jour en 2019

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2019

Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002