Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Paronymes



Perpétrer et perpétuer

 

Seule la prononciation rapproche les verbes perpétrer et perpétuer, dont les sens sont bien différents.

 

Perpétrer signifie « commettre un acte délictueux ». On l'utilise parfois, dans un style plus littéraire ou par plaisanterie, pour signifier simplement « accomplir ». Perpétrer est issu du latin perpetrare, qui signifiait « accomplir ».

 

Exemples :

 

- Ces terroristes ont perpétré des dizaines d'attentats.

- Ce meurtre crapuleux a été perpétré dans la nuit du 3 juillet.

- On ne peut plus laisser de tels massacres se perpétrer.

- J'ai perpétré quelques folies dans ma jeunesse.

 

 

Perpétuer signifie « faire durer éternellement ou longtemps ». À la forme pronominale, il a le sens de « durer, se maintenir ». Ce verbe a été emprunté au latin perpetuare, qui signifiait « faire continuer sans interruption ».

 

Exemples :

 

- Ce musée perpétue le souvenir des anciens combattants.

- Nos parents espèrent que nous perpétuerons cette tradition.

- Le savoir-faire de ces vignerons se perpétue de père en fils.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002