Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Impropriétés



Température

 

En météorologie, le mot température signifie « état des conditions atmosphériques traduites subjectivement en sensations de chaleur, d’humidité ou de froid et que l’on peut mesurer objectivement avec un thermomètre ».

 

Exemples :

 

- Des températures excessives empêchent certaines personnes d'accomplir leurs tâches.

- De faibles précipitations et une température chaude sont à l’origine des feux de forêts.

 

On peut qualifier la température lorsqu’on veut en donner une appréciation; on dira ainsi qu’elle est basse, chaude, douce, élevée, excessive, extrême, fraîche, glaciale, humide, instable, insupportable, moyenne, etc.

 

La température est intimement liée au temps qu’il fait, mais ces deux mots ne sont pas pour autant des synonymes. Le terme temps désigne plutôt l’état général des conditions atmosphériques, perçu subjectivement par l’homme et considéré dans son influence sur la vie et sur les activités humaines. On dira ainsi que le temps est beau, clair, orageux, pluvieux, vilain, superbe, triste, maussade, couvert, gris, incertain, etc. On aura compris que lorsqu’on parle de manifestations météorologiques caractérisées par le soleil, les nuages, la pluie, le vent, la neige, c’est temps qu’il faut employer plutôt que température. En outre, si plusieurs adjectifs peuvent qualifier l’un ou l’autre mot, certains ne s’appliquent qu’au mot temps.

 

Exemples :

 

- Pendant nos vacances, nous n’avons eu que du beau temps. (et non : de la belle température.)

- Quel temps triste! (et non : Quelle température triste!)

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002