Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Barbarismes lexicaux



Pécunier

 

On utilise parfois à tort le mot pécunier pour pécuniaire. En effet, la forme pécunier n’existe pas et constitue un barbarisme.

 

Le mot pécuniaire vient du latin pecuniarius, de pecunia « argent ». En français, l’adjectif pécuniaire signifie « qui a rapport à l’argent » ou « qui est en argent ». Cet adjectif est soit masculin (un intérêt pécuniaire), soit féminin (une difficulté pécuniaire).

 

Exemples :

 

-   Ce poste comporte de nombreux avantages pécuniaires. (et non : pécuniers)

-   Ces étudiants bénéficient de l’appui pécuniaire de leurs parents. (et non : pécunier)

-   L’État fournit une aide pécuniaire aux pays africains. (et non : pécunière)

-   Le plaignant a accepté un dédommagement pécuniaire. (et non : pécunier)

 

L’emploi fautif des adjectifs pécunier et pécunière pour pécuniaire peut s’expliquer par le fait que la finale en -iaire (que l’on prononce -ière ) attribuée à un adjectif masculin, a pu paraître incongrue et l’usage populaire lui a naturellement substitué par erreur la finale en -ier.

 

Cette faute d’orthographe et de prononciation, que l’on trouve même chez certains grands auteurs, est peut-être causée par le rapprochement que l’on fait avec financier et financière. On évitera cette erreur en associant plutôt l’adjectif pécuniaire à l’adjectif monétaire, deux adjectifs qui sont aussi liés par leur sens.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002