Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Paronymes



Continuation et continuité

 

Les noms continuation et continuité appartiennent à la même famille de mots, mais ils ont des sens différents.

 

Continuation signifie « action de poursuivre quelque chose » ou encore « fait d’être continué, prolongé ».

 

Exemples :

 

- Nous devons prendre une décision au sujet de la continuation de ce projet.

- Ils ont convaincu les élus de plaider en faveur de la continuation de cette route.

- Crois-tu en la continuation de la vie après la mort?

 

En français, la formulation bonne continuation est utilisée pour souhaiter à quelqu’un de poursuivre une activité qu’il a commencée de façon agréable. Cette expression est toutefois considérée comme familière lorsqu’elle est employée comme formule de salutation qu’on adresse à une personne dont on prend congé.

 

Exemples :

 

- Monsieur Lessard nous quittera à la fin de la semaine pour occuper de nouvelles fonctions au sein d’une entreprise de télécommunications. Nous lui souhaitons une bonne continuation! (et non : une bonne continuité)

- Félicitations à tous ceux et celles qui ont obtenu une bourse pour la poursuite de leurs études! Bonne continuation! (et non : bonne continuité)

 

 

Continuité a pour sa part les sens de « caractère de ce qui n’est pas interrompu dans le temps » et « caractère de ce qui est constitué de parties non séparées, de ce qui est continu dans l’espace ». Ce nom est un dérivé de l’adjectif continu.

 

Exemples :

 

- L’importance de la continuité des soins donnés aux patients asthmatiques s’avère cruciale.

- Dans les dessins d’Escher, la continuité des lignes est souvent une illusion d’optique.

 

 

Pour en savoir davantage sur l’utilisation du nom continuité, vous pouvez consulter l’article Solution de continuité.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002