Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Paronymes



Grillager et griller

 

On confond parfois les verbes grillager et griller, qui ont une prononciation proche mais des sens différents.

 

Grillager signifie « munir d’un grillage ». Ce verbe a été formé d’après le nom grillage (qui vient du nom grille), qui désigne un treillis, le plus souvent métallique, servant par exemple à protéger des fenêtres ou encore à délimiter un enclos.

 

Exemples :

 

- Les petits rongeurs qui vivent près de la maison nous ont obligé à grillager les fenêtres.

- Les oursons se sont assoupis dans leur enclos grillagé.

 

 

Griller signifie « protéger au moyen d’une grille ». La grille, composée de barreaux, est plus robuste que le grillage, formé de fils de fer. Ce verbe peut aussi signifier « faire rôtir sur un gril », « torréfier » ou « brûler par un excès de chaleur ou de froid ». Au figuré, dans la langue littéraire, griller peut enfin signifier « avoir une grande envie de ».

 

Exemples :

 

- Les actes de vandalisme commis dans le quartier nous ont forcé à griller les fenêtres.

- Marie m’a donné sa recette de poisson grillé.

- Les amandes grillées sont celles que je préfère.

- Le soleil a grillé la peau des vacanciers.

- Il grille d’impatience à l’idée de rencontrer cette artiste.

 

 

On trouve le verbe griller dans les expressions griller un feu rouge et griller une cigarette, souvent considérées comme familières. Dans la langue soutenue, on les remplacera par les expressions brûler un feu rouge et fumer une cigarette.

 

Exemples :

 

- Il a reçu une contravention parce qu’il a brûlé un feu rouge. (et non grillé)

- J’ai envie de fumer une cigarette lorsque je suis très stressée. (et non griller)

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002