Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Paronymes



Inconciliable et irréconciliable

 

On confond parfois les adjectifs inconciliable et irréconciliable, qui appartiennent à la même famille de mots mais qui diffèrent quant à leur signification.

 

La différence sémantique qui existe entre ces deux adjectifs s’explique par le sens des préfixes ayant servi à leur formation. Ces éléments viennent modifier la signification de la base de mot commune conciliable, « qui peut aller ensemble, s’harmoniser », et confèrent à inconciliable et à irréconciliable des sens bien distincts.

 

Inconciliable signifie « que l’on ne peut concilier, rendre compatibles, rapprocher » lorsque l’on parle de choses et, beaucoup plus rarement, « qui ne peuvent s’entendre, être d’accord » lorsque l’on parle de personnes. Le préfixe in- vient modifier le sens de conciliable en lui ajoutant une valeur de négation.

 

Exemples :

 

- Ces ingrédients inconciliables ne devraient pas être mélangés.

- Les intérêts de ces deux compagnies semblent inconciliables.

- Est-il vrai que certains signes astrologiques sont inconciliables?

 

 

Pour sa part, l’adjectif irréconciliable a le sens « qu’on ne peut réconcilier, remettre en harmonie », en parlant surtout de personnes, et « qui refuse de s’apaiser », en parlant de personnes et de sentiments. Le mot est formé du préfixe ir-, qui indique aussi la négation puisqu’il s’agit d’une variante de in-, et du préfixe ré- qui exprime le retour à une situation initiale et implique par conséquent un état contraire à celui de conciliable. En effet, réconcilier, à la différence de concilier, présuppose l’idée d’un désaccord.

 

Exemples :

 

- Quelle curieuse idée d’inviter des ennemis irréconciliables à la même fête!

- Depuis ce fameux souper où la discussion a mal tourné, Martin et moi sommes irréconciliables.

- Ce peuple opprimé ressent une haine irréconciliable envers ses dirigeants.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002