Banque de dépannage linguistique


La typographie
Majuscules > Emploi de la majuscule pour des types de dénominations



Produits alimentaires

 

Les noms des produits alimentaires issus de noms géographiques ou de noms de personnes s’écrivent en minuscules et prennent la marque du pluriel.

 

Exemples :

 

- Il y avait du cheddar, du camembert, du brie et du saint-nectaire à la dégustation de vins et fromages que Maxime avait organisée.

- Pour le dessert, j’hésite entre un paris-brest et un forêt-noire.

- Le poisson était accompagné d’une sauce béchamel.

- Frédéric avait apporté un sandwich au jambon et une portion d’oka.

 

 

Toutefois, si le nom géographique est précédé d’un générique de produit et d’une préposition, ce nom géographique conserve sa majuscule; il est alors utilisé pour déterminer la provenance du produit alimentaire.

 

Exemples :

 

- Lors de son séjour en Normandie, Thérèse a acheté quelques fromages de Camembert. (mais : quelques camemberts)

- Traditionnellement, le fromage d’Oka était fabriqué par des moines trappistes.
(mais : l’oka)

- L’huître de Caraquet a un goût unique, et sa renommée ne fait pas de doute. (mais : une caraquet)

- Le piment d’Espelette est excellent pour relever les plats de viande et de poisson.

 

 

Les marques de produits alimentaires s’écrivent avec une ou des majuscules.

 

Exemples :

 

- Le Pied-de-Vent est un fromage des Îles-de-la-Madeleine.

- Vous pourrez y déguster divers alcools à l’érable, dont le Sortilège et le Val Ambré.

 

 

Le nom des variétés de fruits et de légumes prend une minuscule initiale lorsqu’il est utilisé, par métonymie, pour désigner le fruit ou le légume lui-même. Le nom d’une variété s’écrit plutôt avec une majuscule initiale lorsqu’il est précédé du nom du fruit ou du légume.

 

Exemples :

 

- La gala convient bien dans les tartes et les croustades. (ou : la pomme Gala)

- La mcIntosh est la variété la plus populaire au Québec. (ou : la pomme McIntosh)

- J’ai acheté une boston pour faire la salade de poulet. (ou : une laitue Boston)

 

 

Enfin, le pluriel des noms communs qui désignent des produits alimentaires est parfois flottant mais, de façon générale, on met les noms simples au pluriel et on laisse invariables les noms composés formés de noms géographiques. On constate toutefois que plusieurs ouvrages de référence mettent aussi au pluriel certains noms composés, notamment ceux qui ont saint comme premier élément.

 

Exemples :

 

- On me complimente souvent sur le goût et la consistance de mes béchamels.

- J’ai cuisiné des petits paris-brest et des forêt-noire. (ou : des petits paris-brests et des forêts-noires)

- J’ai acheté dans cette fromagerie des saint-nectaire et des saint-marcellin. (ou : des saint-nectaires et des saint-marcellins)

- J’ai mangé deux saint-honoré en portion individuelle pour dessert. (ou : deux saint-honorés)

- Plusieurs fromages garnissaient l’étalage : des pont-l’évêque, des vieux-lille, des cheddars et des emmentals.

- Cette compote de pommes a été faite avec un mélange de spartans, de goldens, de mcIntosh et de granny smith. (ou : de grannys smith; mcIntosh et granny smith sont généralement invariables puisqu’ils sont formés de noms propres de personnes)

 

 

Compléments :

 

Marques de commerce (Autres types de noms propres)

Vins, spiritueux, bières et cocktails (Emploi de la majuscule pour des types de dénominations)

 

 

Article mis à jour en 2018

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002