Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts syntaxiques



Manquer

 

Dans le sens de « susciter l’ennui ou la nostalgie par son absence », le verbe manquer a pour sujet la personne ou la chose absente et pour complément la personne qui regrette cette absence. On dira donc, par exemple : tu me manques, sa mère lui manque.

 

Sous l’influence de l’anglais to miss, il arrive qu’on emploie manquer au sens de « s’ennuyer de » dans une construction inversée, sur le modèle de I miss you. Cet emploi peut conduire à des contresens qu’on prendra soin d’éviter en employant manquer dans une construction adéquate ou en remplaçant ce verbe par un autre, comme dans les exemples suivants :

 

Exemples fautifs :

 

- Pauvre petite fille, elle manque son ourson!

- Elle est partie depuis trois mois, et je la manque terriblement.

 

On écrira plutôt :

 

- Pauvre petite fille, son ourson lui manque!

- Elle est partie depuis trois mois et elle me manque terriblement.

 

Exemples de contresens :

 

- Nos cousins disent qu’ils nous manquent et qu’ils viendront nous voir bientôt.

(Il faudrait plutôt dire : que nous leur manquons ou qu’ils s’ennuient de nous.)

 

- Je vais vous manquer si je déménage.

(Il faudrait plutôt dire : Vous allez me manquer si je déménage.)

 

 

Par ailleurs, une phrase comme Je vous ai manqué est tout à fait correcte en français pour signifier que l’on n’a pas réussi à rencontrer la personne que l’on devait voir. On pourrait dire tout aussi bien Je vous ai raté.

 

Pour en savoir davantage sur ce verbe, vous pouvez consulter l’article Manquer inscrit sous le thème de la syntaxe.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002