Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts sémantiques



Sympathies

 

En français, le nom sympathie peut désigner un sentiment d’amitié spontané qu’une personne ressent pour une autre, ou encore des relations entre des personnes qui ont des affinités. On peut également éprouver de la sympathie pour une idée, une proposition ou une action.

 

Exemples :

 

-  Il existe souvent une certaine sympathie entre les personnes originaires de la même région.

-  Le caractère jovial de ce nouvel élève lui a valu la sympathie de ses camarades.

-  Le projet de relance de l’entreprise a été accueilli avec sympathie par les travailleurs.

-  Ce candidat n’a pas été élu parce qu’une majorité d’électeurs n’avaient aucune sympathie pour ses orientations.

 

 

Sympathie peut aussi désigner un sentiment de compassion éprouvé pour autrui, notamment à l’occasion d’un décès. Il est d’ailleurs employé dans diverses formules de condoléances. C’est dans ce contexte particulier qu’il est déconseillé d’utiliser le nom sympathies, au pluriel, à la place de condoléances. En français, de façon générale, on témoigne sa sympathie, on donne des marques, des témoignages de sympathie ou on offre, on présente, on transmet ses condoléances.

 

Exemples :

 

-  Veuillez croire à l’expression de notre vive sympathie.

-  Nous vous remercions de vos chaleureux témoignages de sympathie.

-  Je lui ai offert mes condoléances avant la cérémonie. (et non : mes sympathies)

-  Ne manquez pas de transmettre nos condoléances à votre famille. (et non : nos sympathies)

 

 

Compléments :

 

Empathie et sympathie (Nuances sémantiques)

Anglicisme (Le grand dictionnaire terminologique)

Emprunt à l’anglais (Le grand dictionnaire terminologique)

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : juillet 2019

Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002